08 → 09 nov.
Petite salle
Tristesses
©Phile_Deprez
Tristesses
©Phile_Deprez
Tristesses
©Phile_Deprez
Tristesses
©Phile_Deprez

Présentation

Anne-Cécile Vandalem

Voici l’histoire d’une rencontre violente entre le bien et le mal. Un éternel recommencement de nos actes qui ne peut être interrompu que par les limites de notre imagination

Anne-Cécile Vandalem n’est plus une inconnue au Havre depuis longtemps déjà. Nous aurons en effet présenté et coproduit l’essentiel de son œuvre spectaculaire depuis 2006 tant nous croyons à son talent et à la force singulière de son travail.
Avec Tristesses, créé à Liège en avril 2016, l’artiste belge écrit une histoire qui nous plonge dans l’Europe de 2016 ; une Europe qui subit une montée puissante des partis d’extrême droite.
Parmi eux, le Parti du Réveil Populaire, dirigé par Martha Heiger, est en train de prendre le contrôle partiel des pays du nord. Sur la presqu’île de Tristesses, un suicide a eu lieu ; le corps de la mère de Martha Heiger est retrouvé pendu au drapeau du Danemark. À l’occasion des funérailles, la venue de la dirigeante est annoncée. Deux adolescentes vont alors entreprendre de saisir cette occasion pour écarter celle qui menace leur avenir. Mais le jour des funérailles, la situation bascule.
Tristesses est un spectacle de théâtre musical dont le sujet principal est la relation qu’entretient le pouvoir à la tristesse. Empruntant les codes du polar et de la comédie politique, Anne-Cécile Vandalem dissèque avec humour une des plus redoutables armes politiques contemporaines : « l’attristement » des peuples. Au moyen d’un dispositif à la frontière du cinéma – dans lequel elle excelle -, elle met en lumière le pouvoir des médias et le mode opératoire d’une censure qui agit au grand jour ou dans l’ombre, insidieusement.

L’envie de Cécile : Anne-Cécile Vandalem me surprend par son écriture très précise, sa transformation du réel, du banal, à chaque fois elle m’emmène ailleurs.

Tristesses

Anne-Cécile Vandalem

08 → 09 nov.
Petite salle
Théâtre

Présentation

Anne-Cécile Vandalem

Voici l’histoire d’une rencontre violente entre le bien et le mal. Un éternel recommencement de nos actes qui ne peut être interrompu que par les limites de notre imagination

Anne-Cécile Vandalem n’est plus une inconnue au Havre depuis longtemps déjà. Nous aurons en effet présenté et coproduit l’essentiel de son œuvre spectaculaire depuis 2006 tant nous croyons à son talent et à la force singulière de son travail.
Avec Tristesses, créé à Liège en avril 2016, l’artiste belge écrit une histoire qui nous plonge dans l’Europe de 2016 ; une Europe qui subit une montée puissante des partis d’extrême droite.
Parmi eux, le Parti du Réveil Populaire, dirigé par Martha Heiger, est en train de prendre le contrôle partiel des pays du nord. Sur la presqu’île de Tristesses, un suicide a eu lieu ; le corps de la mère de Martha Heiger est retrouvé pendu au drapeau du Danemark. À l’occasion des funérailles, la venue de la dirigeante est annoncée. Deux adolescentes vont alors entreprendre de saisir cette occasion pour écarter celle qui menace leur avenir. Mais le jour des funérailles, la situation bascule.
Tristesses est un spectacle de théâtre musical dont le sujet principal est la relation qu’entretient le pouvoir à la tristesse. Empruntant les codes du polar et de la comédie politique, Anne-Cécile Vandalem dissèque avec humour une des plus redoutables armes politiques contemporaines : « l’attristement » des peuples. Au moyen d’un dispositif à la frontière du cinéma – dans lequel elle excelle -, elle met en lumière le pouvoir des médias et le mode opératoire d’une censure qui agit au grand jour ou dans l’ombre, insidieusement.

L’envie de Cécile : Anne-Cécile Vandalem me surprend par son écriture très précise, sa transformation du réel, du banal, à chaque fois elle m’emmène ailleurs.

Dates
mar. 08 novembre 2016 - 20h30
mer. 09 novembre 2016 - 19h30

Distribution

interprétation Vincent Cahay, Anne-Pascale Clairembourg, Epona et Séléné Guillaume, Pierre Kissling, Vincent Lécuyer, Bernard Marbaix, Catherine Mestoussis, Jean-Benoit Ugeux, Anne-Cécile Vandalem, Françoise Vanhecke.

conception, écriture et mise en scène Anne-Cécile Vandalem
composition musicale Vincent Cahay, Pierre Kissling
scénographie  Ruimtevaarders
création sonore Jean-Pierre Urbano
création lumière Enrico Bagnoli
création costumes Laurence Hermant
création vidéo Arié van Egmond, Federico d’Ambrosio
chef opérateur Federico d’Ambrosio
régie générale et plateau Damien Arrii
assistanat à la mise en scène Sarah Seignobosc
accessoiriste  Fabienne Müller
création maquillage Sophie Carlier
collaboration dramaturgique Sébastien Monfè
coiffure Gaétan d'Agostino
soprano, instrumentiste, coach vocal ISVF Françoise Vanhecke
régisseur lumière Kevin Sage
régisseur son  Antoine Bourgain
régisseur vidéo Tonin Bruneton
management Audrey Brooking
assistante de production Marie Charrieau

Production

Création 2016

création Das Fräulein (Kompanie) et Théâtre de Liège
production Das Fräulein (Kompanie)
coproduction Théâtre de Liège / Le Volcan - Scène nationale du Havre / Théâtre National - Bruxelles / Théâtre de Namur, centre dramatique / Le Manège.Mons / Bonlieu Scène nationale Annecy / Maison de la Culture d’Amiens - Centre européen de création et de production / Les théâtres de Marseille – Aix en Provence.
coproduction dans le cadre du projet Prospero  Théâtre national de Bretagne, Théâtre de Liège, Schaubühne am Lehniner Platz, Göteborgs Stadsteatern, Théâtre national de Croatie / World Theatre Festival Zagreb, Festival d’Athènes et d’Epidaure, Emilia Romagna Teatro Fondazione.
avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Service Théâtre, Wallonie-Bruxelles International
avec l’aide de ’ESACT, l’Ecole Supérieure d’Acteurs / LA HALTE, Liège.