Cruelles amours
La double inconstance (ou presque) @ Ronan THENADEY
LA DOUBLE INCONSTANCE
(OU PRESQUE)

 

« L’histoire élégante et gracieuse d’un crime »
Jean Anouilh 

 

Arlequin et Sylvia s’aiment. Mais ça ne pouvait pas être aussi simple que cela ! Le Prince aime aussi Sylvia. Pour la conquérir, il décide de détruire l’amour de ces deux jeunes gens et use de son pouvoir pour parvenir à ses fins.

Jean-Michel Rabeux, metteur en scène vif et sans concession, se saisit de cette pièce, parmi les plus cruelles de Marivaux.

 

27 → 28 fév.

→ Découvrir le spectacle