26 jan.
Le Fitz (entrée rue de Paris, porte sur le parvis)

Présentation

Duo Machado / Ithursarry

En duo avec Didier Ithursarry, Jean-Marie Machado a des gestes de concertiste et compositeur classique traversés d’élans d’improvisateur – cependant dénués de ces clichés qui encombrent par trop le piano jazz, et en cela campe sur ces trois statuts concertiste-compositeur-improvisateur –, de réminiscences populaires profondément ancrées en lui... ici un fado, là une touche d’Espagne qui évoque ici et là un autre duo, celui de Chick Corea et de Gary Burton, avec un mélange de précision, de dynamisme, de fraîcheur dont la génération des Granados ou de Falla devrait, s’ils étaient vivants, être quelque peu jalouse, si tant est qu’il soit dans la nature d’un compositeur classique d’être jaloux d’un improvisateur.
Didier Ithusarry, également compositeur, est chez lui dans cette esthétique transfrontalière, et les deux hommes se sont trouvés une complémentarité naturelle qui joue tout à la fois sur la fusion et l’opposition tant des timbres que des sources populaires et savantes.

Jazz Magazine, 14 mars 2017 par Franck Bergerot


 

Lua

Duo Machado / Ithursarry

26 jan.
Le Fitz (entrée rue de Paris, porte sur le parvis)
Fitz
Tarif 6€
Musique

Présentation

Duo Machado / Ithursarry

En duo avec Didier Ithursarry, Jean-Marie Machado a des gestes de concertiste et compositeur classique traversés d’élans d’improvisateur – cependant dénués de ces clichés qui encombrent par trop le piano jazz, et en cela campe sur ces trois statuts concertiste-compositeur-improvisateur –, de réminiscences populaires profondément ancrées en lui... ici un fado, là une touche d’Espagne qui évoque ici et là un autre duo, celui de Chick Corea et de Gary Burton, avec un mélange de précision, de dynamisme, de fraîcheur dont la génération des Granados ou de Falla devrait, s’ils étaient vivants, être quelque peu jalouse, si tant est qu’il soit dans la nature d’un compositeur classique d’être jaloux d’un improvisateur.
Didier Ithusarry, également compositeur, est chez lui dans cette esthétique transfrontalière, et les deux hommes se sont trouvés une complémentarité naturelle qui joue tout à la fois sur la fusion et l’opposition tant des timbres que des sources populaires et savantes.

Jazz Magazine, 14 mars 2017 par Franck Bergerot


 

Date
ven. 26 janvier 2018 - 20h30

Production

Cantabile Production

Pratique

Entrée du Fitz : rue de Paris
(porte sur le parvis)