13 → 14 fév.
Grande salle
©Christophe Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage
©Raynaud de Lage

Présentation

Anne-Laure Liégeois / Jacob Lenz / Georg Büchner

Anne-Laure Liégeois s’empare du texte Les Soldats, de la traduction à la mise en scène, pour mieux en dévoiler l’univers politique et poétique. Elle propose une véritable immersion dans le monde de Lenz !

Les Soldats, c’est la destruction d’une jeune fille qui se découvre femme. Très jeune, Marie, fille de commerçants, aime un jeune garçon. Stolzius a son âge, il est de sa classe sociale, celle des marchands. Tout semble organisé parfaitement pour que commerce et amour se réalisent dans un simple et prolifique mariage, mais bientôt Marie chavire et abandonne l’amour du jeune homme pour celui d’un capitaine en garnison à Armentières. Quand ce dernier l’abandonne, c’est le début d’une lente tragédie. Marie s’offre aux jeux d’une meute de loups, une bande de soldats. 

Derrière cette histoire sombre, Anne-Laure Liégeois, artiste associée au Volcan pendant trois années, dépeint le parcours vers la déchéance de jeunes filles victimes de la violence des hommes éduqués dans la conscience de la puissance de leur sexe. C’est aussi le récit de la relation violente et autoritaire qui lie les parents aux enfants. L’artiste donne également à voir les comportements de castes et l’appartenance inexorable à une classe. 

Lenz a écrit principalement trois textes. Les Soldats paraît en 1775. Il a 24 ans. Vingt ans plus tard, devenu fou, il plonge dans les torrents glacés des Vosges, voit apparaître les anges, se lance plusieurs fois par les fenêtres, avant de mourir à 41 ans. Avec Les Soldats, Anne-Laure Liégeois a fait une découverte « c’est le plus beau texte qu’il m’ait été offert de rencontrer, magnifique… l’expression de l’union de l’âme et de la nature qui le parcourt… Il me fallait connaître l’auteur. » Dans cet élan créatif elle met en scène la nouvelle de Buchner Lenz comme une seconde pièce, un spectacle en after, une représentation comme un cadeau, un objet plus intime offert dans la nuit sur le plateau désert. Lenz dit la douloureuse folie de l’auteur à l’endroit même où son texte s’est épanoui, sur les empreintes encore fraîches du corps de Marie. 

Les Soldats (suivi de Lenz)

Anne-Laure Liégeois / Jacob Lenz / Georg Büchner

13 → 14 fév.
Grande salle
Durée: 
Les Soldats 2h - entracte 15 min - Lenz 55 min
Tarif C - 5€ à 18€
durée: Les Soldats 2h - entracte 15 min - Lenz 55 min
Théâtre

Présentation

Anne-Laure Liégeois / Jacob Lenz / Georg Büchner

Anne-Laure Liégeois s’empare du texte Les Soldats, de la traduction à la mise en scène, pour mieux en dévoiler l’univers politique et poétique. Elle propose une véritable immersion dans le monde de Lenz !

Les Soldats, c’est la destruction d’une jeune fille qui se découvre femme. Très jeune, Marie, fille de commerçants, aime un jeune garçon. Stolzius a son âge, il est de sa classe sociale, celle des marchands. Tout semble organisé parfaitement pour que commerce et amour se réalisent dans un simple et prolifique mariage, mais bientôt Marie chavire et abandonne l’amour du jeune homme pour celui d’un capitaine en garnison à Armentières. Quand ce dernier l’abandonne, c’est le début d’une lente tragédie. Marie s’offre aux jeux d’une meute de loups, une bande de soldats. 

Derrière cette histoire sombre, Anne-Laure Liégeois, artiste associée au Volcan pendant trois années, dépeint le parcours vers la déchéance de jeunes filles victimes de la violence des hommes éduqués dans la conscience de la puissance de leur sexe. C’est aussi le récit de la relation violente et autoritaire qui lie les parents aux enfants. L’artiste donne également à voir les comportements de castes et l’appartenance inexorable à une classe. 

Lenz a écrit principalement trois textes. Les Soldats paraît en 1775. Il a 24 ans. Vingt ans plus tard, devenu fou, il plonge dans les torrents glacés des Vosges, voit apparaître les anges, se lance plusieurs fois par les fenêtres, avant de mourir à 41 ans. Avec Les Soldats, Anne-Laure Liégeois a fait une découverte « c’est le plus beau texte qu’il m’ait été offert de rencontrer, magnifique… l’expression de l’union de l’âme et de la nature qui le parcourt… Il me fallait connaître l’auteur. » Dans cet élan créatif elle met en scène la nouvelle de Buchner Lenz comme une seconde pièce, un spectacle en after, une représentation comme un cadeau, un objet plus intime offert dans la nuit sur le plateau désert. Lenz dit la douloureuse folie de l’auteur à l’endroit même où son texte s’est épanoui, sur les empreintes encore fraîches du corps de Marie. 

Dates
mar. 13 février 2018 - 20h30
mer. 14 février 2018 - 19h30

Distribution

 

LES SOLDATS, d’après Lenz
LENZ, d’après Büchner
traduction (en collaboration avec Jean Lacoste) et adaptation Les Soldats Anne-Laure Liégeois
traduction Lenz Henri-Alexis Baatsch
>distribution Les Soldats
Elsa Canovas, Laure Catherin, Simon Delgrange, Agnès Sourdillon, Anthony Devaux, Didier Sauvegrain, Olivier Dutilloy, Victor Fradet, James Borniche, Luca Besse, Paul Pascot, Achille Sauloup, Alexandre Prusse, Veronika Varga, Camille de Leu, Isabelle Gardien            

>distribution Lenz
Olivier Dutilloy, Agnès Sourdillon

mise en scène et scénographie Anne-Laure Liégeois
collaboration à la scénographie François Corbal
lumières Dominique Borrini
costumes Séverine Thiébault
chorégraphie Sylvain Groud
musique Les Soldats Bernard Cavanna
création sonore Lenz François Leymarie
assistanat à la mise en scène Camille Kolski
régie plateau Astrid Rossignol
régie lumière Patrice Lechevallier
régie son Samuel Gutman
décor construit à l’Atelier du Grand T

Production

 

production Le Festin - Cie Anne-Laure Liégeois
production déléguée
Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production
coproductions Le Volcan – Scène nationale du Havre, Le Grand T – Théâtre de Loire-Atlantique, Le Cratère –
Scène nationale d’Alès, Mars – Mons Arts de la Scène, Théâtre 71 – Scène nationale de Malakoff, Les 3T – Scène
conventionnée de Châtellerault
avec la participation du Conservatoire de Gennevilliers
avec le soutien des fonds d’insertion pour jeunes artistes dramatiques de la DRAC et Région Provence-Alpes-
Côte-d’Azur, de l’Estba financé par la région Nouvelle-Aquitaine et de l’Ecole supérieure d’art dramatique de
Paris
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National et les dispositifs d’insertion professionnelle de l’ESAD
du Théâtre national de Bretagne et de l’Ecole Supérieure Musique et Danse Hauts-de-France - Lille, soutenu par
la DRAC Hauts-de-France.
remerciements au Conservatoire à rayonnement régional d’Amiens Métropole.
Le Festin – Cie Anne-Laure Liégeois est soutenue par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile-de-
France – Ministère de la Culture. Anne-Laure Liégeois est artiste associée à la Maison de la Culture d’Amiens et
aux 3T - Scène conventionnée de Châtellerault.
 

remerciements à l’équipe musicale de Bernard Cavanna du Conservatoire de Gennevilliers Timothée Bernard, Bruno Nouvion (trompettes), Patrice Hic, Amélie Dupayage-Caron (trombones), Quentin Dubreuil (percussions), Louise Jallu (bandonéon et direction), Tomas Bordalejo (guitare et direction), Isa Lagarde (chant)

remerciements à François Corbal et à l’équipe de construction de l’Atelier du Grand T.

Pratique

durée :

Les Soldats 2h

entracte 15 min

Lenz 55 min