10 fév.
Petite salle
©Doune
©Doune
©Doune
©Sophie_Garcia
©Doune
©Doune
©Doune
©Doune

Présentation

Serge Aimé Coulibaly / Faso Danse Théâtre & Halles de Schaerbeek

 

Serge Aimé Coulibaly est un chorégraphe engagé ; c’est donc naturellement que son parcours artistique a croisé régulièrement celui de Fela Kuti. Selon lui, le dieu de l’afro-beat est un condensé de ce que doit être un artiste dans le contexte africain actuel. La modernité de l’œuvre du musicien est évidente, elle donne le point de départ pour un questionnement plus vaste : « quelle est la place de l’artiste dans la société ? ». Kalakuta Republik fut un état indépendant fondé par Fela Kuti le porte-parole des sans voix dans la banlieue de Lagos. Il sera totalement saccagé et incendié par l’armée nigériane en 1977. Dans ce spectacle l’artiste pose des questions, mais ne donne pas de réponse. Pourquoi le peuple est-il à la recherche de leaders charismatiques ? Quelles sont les libertés à trouver à l’intérieur d’un mouvement ? Il livre sans cliché, un morceau d’Afrique dans la mondialisation. Serge Aimé Coulibaly est désormais un chorégraphe majeur de la danse contemporaine ; il a été révélé par Alain Platel et Sidi Larbi Cherkaoui. En 2002, il a fondé le Faso Danse Théâtre pour construire des ponts entre l’Europe et l’Afrique. De la violence au déchirement en passant par l’urgence et la fragilité, la danse de Serge Aimé Coulibaly emporte tout. La pièce, présentée à Avignon à l’été 2017, est dotée d’une énergie communicative : sur la musique de Fela les danseurs génèrent une force immense, sensuelle, et des mouvements très expressifs qui envoûtent !

​L’envie d’Anne : Parce qu’on révolte ce que l’on sème…

Kalakuta Republik

Serge Aimé Coulibaly / Faso Danse Théâtre & Halles de Schaerbeek

10 fév.
Petite salle
à partir de 10 ans
Durée: 
1h25
Tarif B - 23 €, 9 €, 5€
durée: 1h25
Danse

Présentation

Serge Aimé Coulibaly / Faso Danse Théâtre & Halles de Schaerbeek

 

Serge Aimé Coulibaly est un chorégraphe engagé ; c’est donc naturellement que son parcours artistique a croisé régulièrement celui de Fela Kuti. Selon lui, le dieu de l’afro-beat est un condensé de ce que doit être un artiste dans le contexte africain actuel. La modernité de l’œuvre du musicien est évidente, elle donne le point de départ pour un questionnement plus vaste : « quelle est la place de l’artiste dans la société ? ». Kalakuta Republik fut un état indépendant fondé par Fela Kuti le porte-parole des sans voix dans la banlieue de Lagos. Il sera totalement saccagé et incendié par l’armée nigériane en 1977. Dans ce spectacle l’artiste pose des questions, mais ne donne pas de réponse. Pourquoi le peuple est-il à la recherche de leaders charismatiques ? Quelles sont les libertés à trouver à l’intérieur d’un mouvement ? Il livre sans cliché, un morceau d’Afrique dans la mondialisation. Serge Aimé Coulibaly est désormais un chorégraphe majeur de la danse contemporaine ; il a été révélé par Alain Platel et Sidi Larbi Cherkaoui. En 2002, il a fondé le Faso Danse Théâtre pour construire des ponts entre l’Europe et l’Afrique. De la violence au déchirement en passant par l’urgence et la fragilité, la danse de Serge Aimé Coulibaly emporte tout. La pièce, présentée à Avignon à l’été 2017, est dotée d’une énergie communicative : sur la musique de Fela les danseurs génèrent une force immense, sensuelle, et des mouvements très expressifs qui envoûtent !

​L’envie d’Anne : Parce qu’on révolte ce que l’on sème…

Date
sam. 10 février 2018 - 20h30

Distribution

concept et chorégraphie Serge Aimé Coulibaly ; musique Yvan Talbot ; vidéo Eve Martin ; dramaturgie Sara Vanderieck ; assistant à la chorégraphie Sayouba Sigué ; scénographie et costumes Catherine Cosme ; lumières Hermann Coulibaly ; responsable technique Sam Serruys ; avec Antonia Naouele, Marion Alzieu, Adonis Nebié, Sayouba Sigué, Serge Aimé Coulibaly, Ahmed Soura, Ida Faho

Production

production Faso Danse Théâtre & Halles de Schaerbeek ; info & diffusion Frans Brood Productions ; production déléguée Halles de Schaerbeek, Bruxelles ; coproduction Maison de la Danse, Lyon ; Torinodanza, Turin ; Le Manège, Scène nationale de Maubeuge ; Le Tarmac - La scène internationale francophone, Paris ; Les Théâtres de la ville de Luxembourg ; Les Récréâtrales, Ouagadougou ; Festival Africologne, Cologne ; De Grote Post, Ostende

avec le soutien du Musée des Confluences à Lyon pour l’accueil en résidence, et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, service de la danse.

Pratique

durée : 1h25 / à partir de 10 ans

spectacle en audiodescription + atelier sensoriel et visite tactile des décors, 

atelier : sam. 18 et dim. 19 nov.