16 → 17 mai
Le Volcan - Grande salle
Pénélope

© Guy Delahaye

Pénélope

© Guy Delahaye

Pénélope

© Jérémie Pontin

Pénélope

© Guy Delahaye

Pénélope

© Jérémie Pontin

Présentation

Pendant ce temps-là, à Ithaque…

En 2021, Jean-Claude Gallotta nous faisait la joie de partager avec le public, une fois encore, Ulysse, ballet blanc et intense créé en 1981 et icône de la danse contemporaine française. Aujourd’hui, il porte sur le devant de la scène le pendant féminin de l’Odyssée et pose sur la figure de Pénélope son regard malicieux.

Comme la plupart des personnages mythologiques qui ont accompagné le parcours du chorégraphe, la reine d’Ithaque se pare de différentes facettes, éclairées par les projecteurs d’une époque : on la disait résignée, la voilà résistante ; elle paraissait soumise, ne pourrait-on la voir dans ce ballet combattante, rusée et déterminée ? La pièce est portée par une énergie puissante, élan vital de l’écriture de Jean-Claude Gallotta et ses interprètes, qui contamine tous les épisodes du mythe dans une danse de la liberté.

Menant son jeu de dupe avec les prétendants, dialoguant avec un Ulysse qui brille par son absence, Pénélope se réinvente dans un nouveau rapport, protéiforme, entre hommes et femmes. La frontière des genres devient un jeu, la danse invite les corps et les esprits à décadenasser leurs représentations. Sous ses airs de ballet noir (aussi noir qu’Ulysse est blanc), Pénélope laisse exploser la joie des corps, une joie synonyme de résistance, celle d’une danse qui n’abandonne jamais.

 

Pénélope

Groupe Émile Dubois / Cie Jean-Claude Gallotta

16 → 17 mai
Le Volcan - Grande salle
Durée: 
1h15
Tarif B - 5€ à 24€
durée: 1h15
Danse
coproduction
Création 2022

Présentation

Pendant ce temps-là, à Ithaque…

En 2021, Jean-Claude Gallotta nous faisait la joie de partager avec le public, une fois encore, Ulysse, ballet blanc et intense créé en 1981 et icône de la danse contemporaine française. Aujourd’hui, il porte sur le devant de la scène le pendant féminin de l’Odyssée et pose sur la figure de Pénélope son regard malicieux.

Comme la plupart des personnages mythologiques qui ont accompagné le parcours du chorégraphe, la reine d’Ithaque se pare de différentes facettes, éclairées par les projecteurs d’une époque : on la disait résignée, la voilà résistante ; elle paraissait soumise, ne pourrait-on la voir dans ce ballet combattante, rusée et déterminée ? La pièce est portée par une énergie puissante, élan vital de l’écriture de Jean-Claude Gallotta et ses interprètes, qui contamine tous les épisodes du mythe dans une danse de la liberté.

Menant son jeu de dupe avec les prétendants, dialoguant avec un Ulysse qui brille par son absence, Pénélope se réinvente dans un nouveau rapport, protéiforme, entre hommes et femmes. La frontière des genres devient un jeu, la danse invite les corps et les esprits à décadenasser leurs représentations. Sous ses airs de ballet noir (aussi noir qu’Ulysse est blanc), Pénélope laisse exploser la joie des corps, une joie synonyme de résistance, celle d’une danse qui n’abandonne jamais.

 

Distribution

chorégraphie Jean-Claude Gallotta
avec Axelle André, Naïs Arlaud, Alice Botelho, Ibrahim Guetissi, Fuxi Li, Bernardita Moya Alcalde, Clara Protar, Jérémy Silvetti, Gaetano Vaccaro et Thierry Verger
musiques originales * Noémi Boutin avec Géraldine Foucault et Marie Nachury, Sophie Martel, Antoine Strippoli
assistante à la chorégraphie Mathilde Altaraz
textes et dramaturgie Claude-Henri Buffard
scénographie et lumières Manuel Bernard
assistant lumières Benjamin Croizy
costumes Chiraz Sedouga
séquences filmées par Paul Callet
et interprétées par George Mac Briar} et Béatrice Warrand
avec les voix de Dominique Laidet et Béatrice Warrand

 

*musique

  • partie – I
    composition et interprétation Noémi Boutin, Géraldine Foucault et Marie Nachury
    production Cie Frotter | Frapper
  • partie - II prologue
    composition Antoine Strippoli
    interprétation Hélène Avice, Chrystelle Blanc Lanaute, Anne Lemariey, Sylvie Lemariey-Perrot, Salvator Lunetta, Laurence Romieu, Antoine Strippoli et Alice Tilquin
    prise de son Philippe Fontaine, Yann Perrin
  • partie III - IV - épilogue
    composition Sophie Martel
    interprétation Eric Capone et Sophie Martel

Production

Production : Groupe Émile Dubois / Cie Jean-Claude Gallotta.
Coproduction : Scènes Vosges; Escher Theater, Esch-sur-Alzette (Luxembourg) ; Le Volcan, scène nationale du Havre.

Avec le soutien de la MC2, scène nationale de Grenoble.
Le Groupe Émile Dubois / Cie Jean-Claude Gallotta est soutenu par le Ministère de la culture - Direction des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Isère et, pour ses actions sur le territoire, par la Ville de Grenoble.

Pratique

Accessibilité aux personnes aveugles ou malvoyantes :
→ Audiodescription par le chorégraphe le mer 16 mai

Le dispositif de l’audiodescription permet d’entendre la description des éléments visuels en temps réel, pendant la représentation, au moyen d’un casque. Une visite tactile des décors et des costumes ainsi qu’un atelier sensoriel sont éventuellement proposés en complément.

Retrouvez une présentation audio des spectacles concernés sur la page Accessibilité. Des programmes de salle composés en gros caractères sont également disponibles en téléchargement et à la billetterie du Volcan.

Accessibilité aux personnes sourdes ou malentendantes :
→ Gilets vibrants disponibles sur réservation

Attention ! La réservation du spectacle et de l’équipement mis à disposition est indispensable.
Tarif unique à 5€ pour le bénéficiaire et 5€ pour la personne qui l’accompagne.