4 oct
Le Volcan - Grande salle
Nos rituels
© Nora Houguenade
Nos rituels
© Nora Houguenade
Nos rituels
© Nora Houguenade

Présentation

Si on vous demandait de raconter un souvenir, vous, ce serait quoi ?

À partir de cette question posée à chacun des interprètes, La BaZooKa part en vadrouille sur les traces d’aventures personnelles uniques et pourtant puissamment universelles. Sur scène, ils sont sept, splendides et un peu ridicules, similaires et pourtant singuliers, pareils à des icônes, intemporels et lumineux dans leurs combinaisons moulantes.

Car du rituel du soir au rite initiatique, de la mythologie personnelle au quasi-sacré de la mémoire collective, il n’y a qu’un pas – de danse ! Galoper sans toucher les lignes du carrelage, passer sa première audition… autant de récits qui, par la magie d’une écriture de plateau inventive, font instantanément scintiller l’imaginaire et provoquent l’identification. Ça parle de Noël et de nuages, de retrouvailles et de première fois, de savoir écouter (ou pas), de ce qu’on raconte et de ce qu’on tait… et c’est rythmé par des chœurs et des danses païennes, qui tiennent du folklore comme du bal à flonflons.

Nos rituels relève de l’archéologie malicieuse, archi-concrète et poétique ; nostalgique et léger comme une fête de rentrée, ça pétille du plaisir de se retrouver. Surtout, on y rit tant qu’on vous promet : « Ça fait tellement de bien » a été en février dernier ce qui s’est le plus entendu à la sortie de la première, alors ça aurait été trop dommage de ne pas remettre le couvert. Champagne ?

 

Nos rituels

Souvenirs et danses de biches

La BaZooKa

4 oct
Le Volcan - Grande salle
à partir de 12 ans
Durée: 
1h20
Tarif C - 5€ à 18€
durée: 1h20
Danse / Théâtre
Coproduction
Création 2022

Présentation

Si on vous demandait de raconter un souvenir, vous, ce serait quoi ?

À partir de cette question posée à chacun des interprètes, La BaZooKa part en vadrouille sur les traces d’aventures personnelles uniques et pourtant puissamment universelles. Sur scène, ils sont sept, splendides et un peu ridicules, similaires et pourtant singuliers, pareils à des icônes, intemporels et lumineux dans leurs combinaisons moulantes.

Car du rituel du soir au rite initiatique, de la mythologie personnelle au quasi-sacré de la mémoire collective, il n’y a qu’un pas – de danse ! Galoper sans toucher les lignes du carrelage, passer sa première audition… autant de récits qui, par la magie d’une écriture de plateau inventive, font instantanément scintiller l’imaginaire et provoquent l’identification. Ça parle de Noël et de nuages, de retrouvailles et de première fois, de savoir écouter (ou pas), de ce qu’on raconte et de ce qu’on tait… et c’est rythmé par des chœurs et des danses païennes, qui tiennent du folklore comme du bal à flonflons.

Nos rituels relève de l’archéologie malicieuse, archi-concrète et poétique ; nostalgique et léger comme une fête de rentrée, ça pétille du plaisir de se retrouver. Surtout, on y rit tant qu’on vous promet : « Ça fait tellement de bien » a été en février dernier ce qui s’est le plus entendu à la sortie de la première, alors ça aurait été trop dommage de ne pas remettre le couvert. Champagne ?

 

Distribution

Conception et réalisation : La BaZooKa / Sarah Crépin et Étienne Cuppens
Regard extérieur : Claire Laureau
Doublure : Sakiko Oishi
Costumes : Marion Egner
Assistanat aux costumes : Nathalie Bréault
Lumière : Christophe Olivier
Régie son : Étienne Cuppens
Production et diffusion : Émilie Podevin
Administration : Diane Ribouillard
Communication : Louise Lorieux
Interprétation : Théo Aucremanne, Alek Boff, Nicolas Chaigneau, Sarah Crépin, Laure Mathis, Maï Ogawa et Taya Skorokhodova

Musique originale : On voit les anges, Alek Boff et Maï Ogawa.
Musiques additionnelles : Meet Her at the Love Parade, Da HoolHoo ; Chinatown, My Chinatown, The Mills Brothers ; L’ho perduta... me mesquina, Wolfgang Amadeus Mozart.

Production

Production : La BaZooKa.
Coproduction : Le Volcan, scène nationale du Havre ; Dieppe, scène nationale ; 2 Angles, relais culturel régional de Flers.
Accueil en studio : Le Phare, centre chorégraphique national du Havre Normandie.

Avec le soutien du Théâtre des Bains-Douches, Le Havre, et du Siroco, Saint-Romain-de-Colbosc.

La compagnie est conventionnée par la Ville du Havre, la Région Normandie, le ministère de la Culture (DRAC Normandie), et bénéficie du soutien régulier du Département de Seine-Maritime.