16 jan.
Grande salle
Les Dissonances: l'Oiseau de feu - programme Prokofiev / Korngold / Stravinsky
David Grimal : DR

Présentation

Trois compositeurs, trois œuvres emblématiques du XXe siècle

Sergueï Prokofiev
Suite de l’Amour des trois oranges
Erich Wolfgang Korngold
Concerto pour violon, op. 35 en ré majeur
soliste David Grimal
Igor Stravinsky
L’Oiseau de feu

Prokofiev, Korngold, Stravinsky : un programme étincelant qui nous fait voyager, des confins des pays de l’Est jusqu’à Los Angeles.
Créée à Paris en 1925, la suite orchestrale de L’Amour des trois oranges de Prokofiev s’est imposée (bien plus que l’opéra dont elle est tirée) grâce à sa célèbre Marche.
Enfant, les critiques voyaient en lui un nouveau Mozart, rien de moins, mais c’est finalement à Hollywood que Korngold a connu la gloire grâce à ses musiques de films. Son virtuose Concerto pour violon, de style post-romantique, est à la mesure de David Grimal.
Enfin, première commande des Ballets russes de Diaghilev à Stravinsky, L’Oiseau de feu s’inspire de contes de fées russes et nous embarque dans un monde tout simplement merveilleux.

Les Dissonances

L’Oiseau de Feu

Prokofiev / Korngold / Stravinsky

16 jan.
Grande salle
Tarif A - 33 €, 9 €, 5€
Musique

Présentation

Trois compositeurs, trois œuvres emblématiques du XXe siècle

Sergueï Prokofiev
Suite de l’Amour des trois oranges
Erich Wolfgang Korngold
Concerto pour violon, op. 35 en ré majeur
soliste David Grimal
Igor Stravinsky
L’Oiseau de feu

Prokofiev, Korngold, Stravinsky : un programme étincelant qui nous fait voyager, des confins des pays de l’Est jusqu’à Los Angeles.
Créée à Paris en 1925, la suite orchestrale de L’Amour des trois oranges de Prokofiev s’est imposée (bien plus que l’opéra dont elle est tirée) grâce à sa célèbre Marche.
Enfant, les critiques voyaient en lui un nouveau Mozart, rien de moins, mais c’est finalement à Hollywood que Korngold a connu la gloire grâce à ses musiques de films. Son virtuose Concerto pour violon, de style post-romantique, est à la mesure de David Grimal.
Enfin, première commande des Ballets russes de Diaghilev à Stravinsky, L’Oiseau de feu s’inspire de contes de fées russes et nous embarque dans un monde tout simplement merveilleux.