16 mar.
Sciences Po.

Présentation

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

Comment penser le temps, mais aussi "les corps-sujets" que nous sommes, aux prises ou en déprise avec le temps ? L’ anthropologue questionne, dans les sociétés modernes de l'Occident, les représentations attachées aux corps vieillissants et au genre. Selon que l’on est homme ou femme, on est jugé (et vieilli) de manière différenciée. "Vieillir par corps" ne véhicule pas les mêmes processus de stigmatisations et/ou de rejets. Pour les femmes plus que pour les hommes, les images stéréotypées du masculin/féminin ont imposé au cours des siècles des normes en matière d'apparence et de beauté idéalisée. Le vieillissement féminin devient alors le signe d'une métamorphose dévalorisante, construisant un écart intolérable – et définitif – avec la féminité fantasmée.

Cette conférence analyse ce traitement asymétrique du vieillissement selon les appartenances de sexe, ainsi que les processus de mise "hors jeu" liés à l'âge, dès lors qu'on ne répond pas ou plus aux modèles dominants.

Betty Lefèvre est professeure émérite des universités, anthropologue des pratiques corporelles et des mises en scène du genre à l’université de Rouen.

Vieillir en Occident...Question de genre ?

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

16 mar.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

Comment penser le temps, mais aussi "les corps-sujets" que nous sommes, aux prises ou en déprise avec le temps ? L’ anthropologue questionne, dans les sociétés modernes de l'Occident, les représentations attachées aux corps vieillissants et au genre. Selon que l’on est homme ou femme, on est jugé (et vieilli) de manière différenciée. "Vieillir par corps" ne véhicule pas les mêmes processus de stigmatisations et/ou de rejets. Pour les femmes plus que pour les hommes, les images stéréotypées du masculin/féminin ont imposé au cours des siècles des normes en matière d'apparence et de beauté idéalisée. Le vieillissement féminin devient alors le signe d'une métamorphose dévalorisante, construisant un écart intolérable – et définitif – avec la féminité fantasmée.

Cette conférence analyse ce traitement asymétrique du vieillissement selon les appartenances de sexe, ainsi que les processus de mise "hors jeu" liés à l'âge, dès lors qu'on ne répond pas ou plus aux modèles dominants.

Betty Lefèvre est professeure émérite des universités, anthropologue des pratiques corporelles et des mises en scène du genre à l’université de Rouen.

Date
lun. 16 mars 2015 - 18h30

Pratique

Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines