02 → 03 fév.
Petite salle
©JC Carbonne
©JC Carbonne
©JC Carbonne
ROMEO_JULIETTE

Présentation

Angelin Preljocaj

Pour son retour au Volcan, Angelin Preljocaj reprend sa version de Roméo et Juliette.
Marqué par sa culture et ses origines albanaises, il a choisi de situer cette histoire d’amour universelle dans le contexte des régimes totalitaires des pays de l’Est. Il ne s’agit pas d’une lutte de clans comme l’aurait voulu la tradition mais d’un affrontement entre la milice chargée d’assurer l’ordre social et le monde des sans abris.
Un chef-d’œuvre donné par les vingt-quatre danseurs du Ballet Preljocaj !
Cette pièce, première création d’Angelin Preljocaj pour grand ballet, est une plongée dans la force vitale de la jeunesse, sa radicalité, son engagement physique, ses affrontements, sa sensualité dévorante. Reprenant le mythe de Shakespeare le chorégraphe transforme la discorde familiale en affrontement social, fait disparaître les parents, laissant le conflit éclater entre jeunes gens : ce ne sont plus deux familles rivales qui s’opposent, mais une bande de jeunes exclus qui affronte la domination militaire du clan Capulet, au pouvoir.
Dès la création de Roméo et Juliette, Angelin Preljocaj inventait une narration à partir des élans des corps : l’enfance, le jeu, le désir, sa violence, les chocs et les étreintes, tiennent lieu de verbe chorégraphique, et cette jeunesse radicale n’a pas pris une ride, préférant mourir que de transiger.

Roméo et Juliette

Angelin Preljocaj

02 → 03 fév.
Petite salle
Durée: 
1h30
Tarif B - 23 €, 9 €, 5€
durée: 1h30
Danse

Présentation

Angelin Preljocaj

Pour son retour au Volcan, Angelin Preljocaj reprend sa version de Roméo et Juliette.
Marqué par sa culture et ses origines albanaises, il a choisi de situer cette histoire d’amour universelle dans le contexte des régimes totalitaires des pays de l’Est. Il ne s’agit pas d’une lutte de clans comme l’aurait voulu la tradition mais d’un affrontement entre la milice chargée d’assurer l’ordre social et le monde des sans abris.
Un chef-d’œuvre donné par les vingt-quatre danseurs du Ballet Preljocaj !
Cette pièce, première création d’Angelin Preljocaj pour grand ballet, est une plongée dans la force vitale de la jeunesse, sa radicalité, son engagement physique, ses affrontements, sa sensualité dévorante. Reprenant le mythe de Shakespeare le chorégraphe transforme la discorde familiale en affrontement social, fait disparaître les parents, laissant le conflit éclater entre jeunes gens : ce ne sont plus deux familles rivales qui s’opposent, mais une bande de jeunes exclus qui affronte la domination militaire du clan Capulet, au pouvoir.
Dès la création de Roméo et Juliette, Angelin Preljocaj inventait une narration à partir des élans des corps : l’enfance, le jeu, le désir, sa violence, les chocs et les étreintes, tiennent lieu de verbe chorégraphique, et cette jeunesse radicale n’a pas pris une ride, préférant mourir que de transiger.

Dates
mar. 02 février 2016 - 20h30
mer. 03 février 2016 - 19h30

Distribution

pièce pour 24 danseurs - création 1996 pour le Ballet Preljocaj
chorégraphie Angelin Preljocaj ; décor Enki Bilal ; costumes Enki Bilal et Fred Sathal ; musique Serge Prokofiev, Roméo et Juliette, Opus.64 ; création sonore Goran Vejvoda ; lumières Jacques Chatelet

Production

coproduction 1996 Théâtre de St-Quentin-en-Yvelines ; La Coursive, Scène nationale de La Rochelle ; Les Gémeaux, Scène nationale de Sceaux, Théâtre de la Ville (Paris) ; Fondation Paribas.

Pratique

durée : 1h30