30 mar.
Petite salle

Présentation

Université populaire - Cycle la ville en chantier - Conférence

Le concept de modernité dans l’architecture est né au début du XXe siècle, fondé sur quelques principes forts : fonctionnalisme, rationalisme, simplicité et nouveauté des formes. Mais ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale qu’il s’impose véritablement à travers la démarche de quelques grands architectes, et à la faveur de la reconstruction des villes bombardées. 

Comparant la reconstruction de Rotterdam et du Havre, l’architecte Marc Barani montre en quoi, au-delà de certains mécanismes communs comme la préservation des tracés historiques, ce sont en réalité deux visions très différentes de la modernité dans l’architecture qui s’expriment, celle de l’ingénieur Van Traa à Rotterdam et celle de l’architecte Auguste Perret au Havre. Sur quoi reposent ces deux conceptions de la modernité ? Comment ont-elle été portées – et au final perçues – auprès des populations concernées ?

Marc Barani, lauréat du Prix de l’Equerre d’Argent en 2008 (pour la réalisation de la gare des tramways de Nice) est finaliste du Prix Mies van der Rohe, European Price for Contemporary Architecture en 2009. En juin 2013, il reçoit du Ministère de la Culture le Grand Prix national de l’Architecture. L’architecte niçois a récemment remporté le concours de maitrise d’œuvre pour l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles.

"Louise et Vincent" : face à la modernité

Université populaire - Cycle la ville en chantier - Conférence

30 mar.
Petite salle
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle la ville en chantier - Conférence

Le concept de modernité dans l’architecture est né au début du XXe siècle, fondé sur quelques principes forts : fonctionnalisme, rationalisme, simplicité et nouveauté des formes. Mais ce n’est qu’après la seconde guerre mondiale qu’il s’impose véritablement à travers la démarche de quelques grands architectes, et à la faveur de la reconstruction des villes bombardées. 

Comparant la reconstruction de Rotterdam et du Havre, l’architecte Marc Barani montre en quoi, au-delà de certains mécanismes communs comme la préservation des tracés historiques, ce sont en réalité deux visions très différentes de la modernité dans l’architecture qui s’expriment, celle de l’ingénieur Van Traa à Rotterdam et celle de l’architecte Auguste Perret au Havre. Sur quoi reposent ces deux conceptions de la modernité ? Comment ont-elle été portées – et au final perçues – auprès des populations concernées ?

Marc Barani, lauréat du Prix de l’Equerre d’Argent en 2008 (pour la réalisation de la gare des tramways de Nice) est finaliste du Prix Mies van der Rohe, European Price for Contemporary Architecture en 2009. En juin 2013, il reçoit du Ministère de la Culture le Grand Prix national de l’Architecture. L’architecte niçois a récemment remporté le concours de maitrise d’œuvre pour l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles.

Date
lun. 30 mars 2015 - 18h30

Pratique

Le Volcan Niemeyer, petite salle