17 oct.
Grande salle

Présentation

La Danse

PROGRAMME
Beethoven Symphonie n° 7 en la majeur op. 92
Stravinsky Le Sacre du Printemps

Le rythme prend le pas sur la mélodie.Pour ce premier rendez-vous de la saison Les Dissonances vous proposent une soirée sous le signe de la danse. 

Les Dissonances reviennent avec de nouveaux projets toujours aussi joyeux et audacieux.
Décrite par Wagner comme « l’apothéose de la danse elle-même » La Symphonie n°7 de Beethoven déclenchait chez Stravinski une vision. Il notait dans Chroniques de ma vie : « J’entrevis dans mon imagination le spectacle d’un grand rite païen : les vieux sages, assis en cercle et observant la danse à la mort d’une jeune fille, qu’ils sacrifient pour leur rendre propice le dieu du printemps. »
Premier orchestre symphonique sans chef d’orchestre, Les Dissonances réinventent la pratique musicale à travers une organisation participative. Depuis plus de dix ans maintenant, David Grimal et son orchestre se produisent sur de nombreuses scènes européennes.

L’envie de Lies : parce que j’aime la magie des grands orchestres : l’émotion,
la chair de poule et les frissons
.


 

Les Dissonances

La Danse

17 oct.
Grande salle
Durée: 
1h40
Tarif A - 5€ à 33€
durée: 1h40
Musique

Présentation

La Danse

PROGRAMME
Beethoven Symphonie n° 7 en la majeur op. 92
Stravinsky Le Sacre du Printemps

Le rythme prend le pas sur la mélodie.Pour ce premier rendez-vous de la saison Les Dissonances vous proposent une soirée sous le signe de la danse. 

Les Dissonances reviennent avec de nouveaux projets toujours aussi joyeux et audacieux.
Décrite par Wagner comme « l’apothéose de la danse elle-même » La Symphonie n°7 de Beethoven déclenchait chez Stravinski une vision. Il notait dans Chroniques de ma vie : « J’entrevis dans mon imagination le spectacle d’un grand rite païen : les vieux sages, assis en cercle et observant la danse à la mort d’une jeune fille, qu’ils sacrifient pour leur rendre propice le dieu du printemps. »
Premier orchestre symphonique sans chef d’orchestre, Les Dissonances réinventent la pratique musicale à travers une organisation participative. Depuis plus de dix ans maintenant, David Grimal et son orchestre se produisent sur de nombreuses scènes européennes.

L’envie de Lies : parce que j’aime la magie des grands orchestres : l’émotion,
la chair de poule et les frissons
.


 

Date
mar. 17 octobre 2017 - 20h30

Production

Les Dissonances sont en résidence à l’Opéra de Dijon
Les Dissonances sont subventionnées par le ministère de la Culture et de la Communication. Elles accompagnent le projet musical de la ville du Havre
avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale
Les Dissonances reçoivent le soutien de la Karolina Blaberg Stiftung, du Domaine Jacques-Frédéric Mugnier Chambolle-Musigny et de Boury Tallon Associés
Les Dissonances remercient le Cercle des Amis pour son soutien actif
L’ensemble est membre de la Fevis, du Bureau Export et de la SCPP
il reçoit le soutien ponctuel de la Spedidam et de l’Adami
L’Autre Saison reçoit le soutien de la Caisse d’Epargne île-de-France.

Pratique

durée : 1h40