09 mar.
Sciences Po.

Présentation

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

Les catégories du pur et de l'impur relèvent, comme celle du sacré, de la religion la plus ancienne. Elles ont, dans le domaine religieux, conservé une actualité, entre autres pour l'islam et le judaïsme. C'est en fait la question de la pureté du corps qui est ainsi posée. Le christianisme y a mis fin en remplaçant le sacré par la sainteté.

Dans les sociétés sécularisées contemporaines, cette question – qui semblait dépassée – s'est introduite en politique, explicitement pour l'islam, et par la pression du "politiquement correct" pour les anti-racismes de tout bord. C'est l'intégrité du corps social qui est cette fois-ci en jeu. Ce paradoxe apparent s'avère révélateur des tensions que suscite toujours le questionnement sur le corps intime dans la sphère publique.

Jacques Rollet, docteur d'Etat en science politique, docteur en théologie, a été enseignant-chercheur en sciences politiques à l'université de Rouen. Il a également enseigné à Sciences Po Paris et à l'Institut Catholique de Paris. Il est, entre autres, auteur de neuf ouvrages portant essentiellement sur les rapports entre religion et politique.

Le corps, le pur et l'impur

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

09 mar.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle le corps - Conférence

Les catégories du pur et de l'impur relèvent, comme celle du sacré, de la religion la plus ancienne. Elles ont, dans le domaine religieux, conservé une actualité, entre autres pour l'islam et le judaïsme. C'est en fait la question de la pureté du corps qui est ainsi posée. Le christianisme y a mis fin en remplaçant le sacré par la sainteté.

Dans les sociétés sécularisées contemporaines, cette question – qui semblait dépassée – s'est introduite en politique, explicitement pour l'islam, et par la pression du "politiquement correct" pour les anti-racismes de tout bord. C'est l'intégrité du corps social qui est cette fois-ci en jeu. Ce paradoxe apparent s'avère révélateur des tensions que suscite toujours le questionnement sur le corps intime dans la sphère publique.

Jacques Rollet, docteur d'Etat en science politique, docteur en théologie, a été enseignant-chercheur en sciences politiques à l'université de Rouen. Il a également enseigné à Sciences Po Paris et à l'Institut Catholique de Paris. Il est, entre autres, auteur de neuf ouvrages portant essentiellement sur les rapports entre religion et politique.

Date
lun. 09 mars 2015 - 18h30

Pratique

Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines