04 nov.
Sciences Po.

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire

La situation des juifs dans le monde médiéval est ambivalente : l’Église autorise leur présence et prône généralement leur protection mais leur condition se dégrade à partir du XIIe siècle. Progressivement exclus de la vie économique, ils se voient imposer des restrictions de résidence ainsi que l’obligation, à partir du XIIIe siècle, de porter un insigne vestimentaire. Victimes de nombreuses accusations, les juifs sont finalement expulsés de plusieurs royaumes d’Europe occidentale.

L’enluminure médiévale témoigne de cette ambivalence. Elle contribue à faire émerger des représentations qui développent une image chimérique du juif. Dans l’illustration de Bibles, de miracles de la Vierge ou de récits de vies de saints, les artistes mettent en oeuvre une palette de traits physiques et de caractéristiques vestimentaires dont la concentration, sur des personnages considérés comme juifs, témoigne de l’antijudaïsme de la fin du Moyen Âge.

Danièle Sansy est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université du Havre et membre de l’UMR IDEES 6266/CIRTAI. Ses recherches portent sur les formes de l’altérité et de l’exclusion dans la société médiévale, en particulier sur les marques vestimentaires des juifs et des hérétiques. Également spécialiste d’iconographie médiévale, elle s’intéresse à l’histoire du livre médiéval, du manuscrit à l’incunable.

La construction de l'image du juif au Moyen Âge

Université populaire - Cycle histoires et histoire

04 nov.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire

La situation des juifs dans le monde médiéval est ambivalente : l’Église autorise leur présence et prône généralement leur protection mais leur condition se dégrade à partir du XIIe siècle. Progressivement exclus de la vie économique, ils se voient imposer des restrictions de résidence ainsi que l’obligation, à partir du XIIIe siècle, de porter un insigne vestimentaire. Victimes de nombreuses accusations, les juifs sont finalement expulsés de plusieurs royaumes d’Europe occidentale.

L’enluminure médiévale témoigne de cette ambivalence. Elle contribue à faire émerger des représentations qui développent une image chimérique du juif. Dans l’illustration de Bibles, de miracles de la Vierge ou de récits de vies de saints, les artistes mettent en oeuvre une palette de traits physiques et de caractéristiques vestimentaires dont la concentration, sur des personnages considérés comme juifs, témoigne de l’antijudaïsme de la fin du Moyen Âge.

Danièle Sansy est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’université du Havre et membre de l’UMR IDEES 6266/CIRTAI. Ses recherches portent sur les formes de l’altérité et de l’exclusion dans la société médiévale, en particulier sur les marques vestimentaires des juifs et des hérétiques. Également spécialiste d’iconographie médiévale, elle s’intéresse à l’histoire du livre médiéval, du manuscrit à l’incunable.

Date
lun. 04 novembre 2013 - 18h30

Pratique

Université - amphi A6 - UFR Lettres et sciences humaines