05 → 09 mar.
Le France
J'avais un beau ballon rouge
©Eric Didym
Romane et Richard Bohringer
© Eric Didym
J'avais un beau ballon rouge
© Eric Didym
©E. Didym
J'avais un beau ballon rouge
© Eric Didym
© Eric Didym

Présentation

Michel Didym / Angela Dematté

Margherita ? Une enfant sans histoire, une adolescente studieuse, une étudiante brillante, bientôt titulaire d’un doctorat en sociologie, une jeune femme amoureuse. Tuée au cours d’un affrontement avec les forces de l’ordre. Margherita Cagol, alias Mara ? L’épouse de Renato Curcio, fondateur des Brigades Rouges. L’enfant, l’adolescente, la jeune femme parle avec son père. A travers ces dialogues d’abord tout simples, c’est tout à la fois l’histoire intime d’une conscience et celle de l’Italie qui sont saisies. Un texte aussi subtil que prenant, porté par  Richard et Romane Bohringer : le père et la fille, pour la première fois réunis sur un plateau.

Qu’est-ce qui
se passe ?
T’es pas contente
Margherita ?  
Et toi tu m’disais :
« je sais pas, c’est comme si rien ne m’suffisait jamais, même les choses les plus belles… »

 

Richard et Romane Bohringer
Après de multiples apparitions au cinéma, Richard Bohringer décolle 1981 grâce à Diva de Jean-Jacques Beinex.  Depuis, avec sa voix inimitable et ses nombreux coups de gueule il s’impose au théâtre, dans l’écriture,  la musique…
En 1991 Romane est révélée au théâtre dans La Tempête, mise en scène par Peter Brook. A partir de là elle enchaîne les rôles et choisit souvent des œuvres exigeantes, au cinéma comme au théâtre.

J’avais un beau ballon rouge

Michel Didym / Angela Dematté

05 → 09 mar.
Le France
Durée: 
1h25
Tarif A - 5€ à 33€
durée: 1h25
Théâtre

Présentation

Michel Didym / Angela Dematté

Margherita ? Une enfant sans histoire, une adolescente studieuse, une étudiante brillante, bientôt titulaire d’un doctorat en sociologie, une jeune femme amoureuse. Tuée au cours d’un affrontement avec les forces de l’ordre. Margherita Cagol, alias Mara ? L’épouse de Renato Curcio, fondateur des Brigades Rouges. L’enfant, l’adolescente, la jeune femme parle avec son père. A travers ces dialogues d’abord tout simples, c’est tout à la fois l’histoire intime d’une conscience et celle de l’Italie qui sont saisies. Un texte aussi subtil que prenant, porté par  Richard et Romane Bohringer : le père et la fille, pour la première fois réunis sur un plateau.

Qu’est-ce qui
se passe ?
T’es pas contente
Margherita ?  
Et toi tu m’disais :
« je sais pas, c’est comme si rien ne m’suffisait jamais, même les choses les plus belles… »

 

Richard et Romane Bohringer
Après de multiples apparitions au cinéma, Richard Bohringer décolle 1981 grâce à Diva de Jean-Jacques Beinex.  Depuis, avec sa voix inimitable et ses nombreux coups de gueule il s’impose au théâtre, dans l’écriture,  la musique…
En 1991 Romane est révélée au théâtre dans La Tempête, mise en scène par Peter Brook. A partir de là elle enchaîne les rôles et choisit souvent des œuvres exigeantes, au cinéma comme au théâtre.

Date
mar. 05 mars 2013 - 20h00

Distribution

Avec Romane Bohringer et Richard Bohringer

Texte Angela Dematté
Traduction Caroline Michel et Julie Quénehen
Adaptation et mise en scène Michel Didym
Scénographie Jacques Gabel
Lumières Paul Beaureilles
Musique Vassia Zagar
Vidéo Tommy Laszlo et Julien Goetz
Costumes Danik Hernandez
Assistante à la mise en scène Sophie Hébrard
Maquillages, coiffures Catherine Saint Sever
Avec les voix de Bruno Ricci et Michel Didym
Régie générale et plateau Carlos Da Silva
Régie lumière Yannick Schaller
Régie son, vidéo Alexandre Omé / Dominique Petit
Régie plateau Julien Hoffmann
Construction du décor Atelier du Théâtre de la Manufacture

 

Production

Production
Théâtre de la Manufacture CDN Nancy-Lorraine.

Coproduction
Le Volcan, Scène Nationale Le Havre / Théâtre Anne de Bretagne de Vannes
Remerciements au Théâtre National de la Colline
En partenariat avec Face à face, Paroles d’Italie pour les scènes de France
Le texte de Angela Dematté a été traduit avec le soutien de la Maison Antoine Vitez, centre international de la traduction théâtrale

Spectacle créé le 15 janvier 2013 au Théâtre de la Manufacture CDN Nancy-Lorraine.

Pratique

durée : 1h25