26 mar.
Université
©Virgile Laguin

Présentation

Conférence

Voilà dix ans que l’ANPU (Agence nationale de psychanalyse
urbaine) sillonne la France et au-delà pour soigner les angoisses des
agglomérations. Elle a mis au point une discipline consistant à coucher
les villes sur le divan, à détecter les névroses urbaines et proposer des
solutions thérapeutiques adéquates. Non, sérieux ? Plus qu’on ne croit !
Depuis sa création en 2008, l’ANPU a psychanalysé une soixantaine
de villes ou de territoires, à la demande d’élus désemparés par leurs
échecs et leurs difficultés. Car, comme tout psychanalyste, l’ANPU se
penche sur les zones d’ombre, les frustrations, les refoulements nés de
projets urbains ratés. Et ça marche. Au terme de consultations auprès
des décideurs et surtout des habitants, l'ANPU livre son diagnostic sous
forme de conférence richement documentée, entrecoupée d’images à
couper le souffle… l’objectif étant de libérer des forces nouvelles dans la
ville et sa population.

Laurent Petit, fondateur de l’ANPU, est un ex-ingénieur en télécommunications
devenu jongleur, clown de supermarché puis psychanalyste urbain après sa rencontre
avec le collectif d’architectes Exyzt. L’équipe de l’ANPU est formée de Charles Altorffer
"urbaniste enchanteur", Fabienne Quéméneur, "agent de liaison" et d’autres
professionnels du territoire, selon les cas étudiés.

Des villes sur le divan

Conférence

26 mar.
Université
Entrée libre
Conférence

Présentation

Conférence

Voilà dix ans que l’ANPU (Agence nationale de psychanalyse
urbaine) sillonne la France et au-delà pour soigner les angoisses des
agglomérations. Elle a mis au point une discipline consistant à coucher
les villes sur le divan, à détecter les névroses urbaines et proposer des
solutions thérapeutiques adéquates. Non, sérieux ? Plus qu’on ne croit !
Depuis sa création en 2008, l’ANPU a psychanalysé une soixantaine
de villes ou de territoires, à la demande d’élus désemparés par leurs
échecs et leurs difficultés. Car, comme tout psychanalyste, l’ANPU se
penche sur les zones d’ombre, les frustrations, les refoulements nés de
projets urbains ratés. Et ça marche. Au terme de consultations auprès
des décideurs et surtout des habitants, l'ANPU livre son diagnostic sous
forme de conférence richement documentée, entrecoupée d’images à
couper le souffle… l’objectif étant de libérer des forces nouvelles dans la
ville et sa population.

Laurent Petit, fondateur de l’ANPU, est un ex-ingénieur en télécommunications
devenu jongleur, clown de supermarché puis psychanalyste urbain après sa rencontre
avec le collectif d’architectes Exyzt. L’équipe de l’ANPU est formée de Charles Altorffer
"urbaniste enchanteur", Fabienne Quéméneur, "agent de liaison" et d’autres
professionnels du territoire, selon les cas étudiés.

Date
lun. 26 mars 2018 - 18h30

Pratique

Université – amphi A5 Jules Durand – UFR Lettres et sciences humaines