4 → 5 mai
Le Volcan - Grande salle
Cendrillon
© Cici Olsson
Cendrillon
© Cici Olsson
Cendrillon
© Cici Olsson

Présentation

Le conte est bon

Joël Pommerat ne raconte pas d’histoire, ni aux enfants, ni aux adultes : les contes sont cruels, ils sont là pour nous épouvanter autant que pour nous consoler.

Lorsqu’il réécrit Cendrillon en 2011, il métamorphose l’histoire d’une très jeune fille accablée par le deuil en un conte triste et beau. Si sa mère est morte, c’est sûrement un peu de sa faute. Elle mérite bien les humiliations que multiplient sa belle-mère accro à la chirurgie esthétique et ses filles collées à leurs portables. La rencontre avec un jeune prince, lunaire et paumé, pourrait tout changer et aider chacun à trouver sa voie, loin d’une maison tout en verre où les oiseaux viennent s’échouer.

En tenant les clichés du genre à distance, la pièce donne toute sa portée symbolique au conte, en prise directe avec la complexité humaine. La mise en scène, pleine d’humour, appuie sur le grotesque de certains personnages et révèle la dimension onirique de l’épopée immobile de Cendrillon. Artisan de l’ombre et de la lumière, Joël Pommerat joue avec les apparitions et les trompe-l’œil, sculpte l’obscurité pour faire surgir le merveilleux. Si la bonne fée qui déboule dans cette histoire rate tous ses tours, il y a bien de la magie ici : celle d’un théâtre d’une beauté sidérante et qui ne triche pas avec la vie.

 

→ MAGMA, la garderie volcanique
Profitez de la soirée, on s'occupe de vos enfants !
En savoir + ici

Cendrillon

Cie Louis Brouillard / Joël Pommerat

4 → 5 mai
Le Volcan - Grande salle
à partir de 10 ans
Durée: 
1h40
Tarif B - 5€ à 24€
durée: 1h40
Théâtre
Recréation 2022

Présentation

Le conte est bon

Joël Pommerat ne raconte pas d’histoire, ni aux enfants, ni aux adultes : les contes sont cruels, ils sont là pour nous épouvanter autant que pour nous consoler.

Lorsqu’il réécrit Cendrillon en 2011, il métamorphose l’histoire d’une très jeune fille accablée par le deuil en un conte triste et beau. Si sa mère est morte, c’est sûrement un peu de sa faute. Elle mérite bien les humiliations que multiplient sa belle-mère accro à la chirurgie esthétique et ses filles collées à leurs portables. La rencontre avec un jeune prince, lunaire et paumé, pourrait tout changer et aider chacun à trouver sa voie, loin d’une maison tout en verre où les oiseaux viennent s’échouer.

En tenant les clichés du genre à distance, la pièce donne toute sa portée symbolique au conte, en prise directe avec la complexité humaine. La mise en scène, pleine d’humour, appuie sur le grotesque de certains personnages et révèle la dimension onirique de l’épopée immobile de Cendrillon. Artisan de l’ombre et de la lumière, Joël Pommerat joue avec les apparitions et les trompe-l’œil, sculpte l’obscurité pour faire surgir le merveilleux. Si la bonne fée qui déboule dans cette histoire rate tous ses tours, il y a bien de la magie ici : celle d’un théâtre d’une beauté sidérante et qui ne triche pas avec la vie.

 

→ MAGMA, la garderie volcanique
Profitez de la soirée, on s'occupe de vos enfants !
En savoir + ici

Distribution

Création théâtrale : Joël Pommerat
Assistanat à la mise en scène et à la création : Pierre-Yves Le Borgne
Scénographie et lumière : Éric Soyer
Assistanat à la lumière : Gwendal Malard 
Costumes : Isabelle Deffin
Son : François Leymarie
Musique : Antonin Leymarie
Vidéo : Renaud Rubiano
Collaboration artistique : Philippe Carbonneaux
Recherches documentation : Évelyne Pommerat, Marie Piemontese et Miele Charmel
Réalisation décor et costumes : Ateliers du Théâtre National
Construction : Dominique Pierre, Pierre Jardon, Laurent Notte et Yves Philippaerts
Décoration : Stéphanie Denoiseux
Perruques : Julie Poulain
Direction technique : Emmanuel Abate
Régie plateau : Damien Ricau, Julien Desmet
Régie lumière : Guillaume Rizzo
Régie son : Antoine Bourgain
Régie vidéo : Grégoire Chomel
Interprétation : Alfredo Cañavate, Noémie Carcaud, Caroline Donnelly, Catherine Mestoussis,
Léa Millet, Damien Ricau, Marcella Carrara et Julien Desmet

Le rôle de la très jeune fille a été créé par Déborah Rouach.

Production

Création 2011

Production : Théâtre National Wallonie-Bruxelles.
Coproduction : La Monnaie ; De Munt.

En collaboration avec la Cie Louis Brouillard.

 

Reprise 2022

Production : Cie Louis Brouillard.
Coproduction : Théâtre de la Porte Saint-Martin, Paris ; Festival d’Anjou ; La Comète, scène nationale de Châlons-en-Champagne.

En collaboration avec le Théâtre National Wallonie-Bruxelles.

La compagnie est soutenue par le ministère de la Culture (DRAC Île-de-France) et de la Région Île-de-France.

Joël Pommerat et la Cie Louis Brouillard sont associés à Nanterre-Amandiers, centre dramatique national, à La Coursive, scène nationale de La Rochelle, à la Comédie de Genève, et au TNP, Théâtre National Populaire, Villeurbanne.

Les textes de Joël Pommerat sont édités chez Actes Sud-Papiers.