20 → 21 nov
Le Volcan - Grande salle
Gardenia - 10 ans après
Luk Monsaert
Gardenia - 10 ans après
Luk Monsaert
Gardenia - 10 ans après
Luk Monsaert
Gardenia - 10 ans après
Luk Monsaert

Présentation

Il y a toujours beaucoup de vérité dans le mensonge

Gardenia – 10 ans après est une histoire de retrouvailles. Retrouvailles de l’actrice Vanessa Van Durme avec une foule d’anciens amis transsexuels ou travestis. Retrouvailles de cette bande de vieux messieurs en robe de soirée avec la scène, les paillettes, mais aussi avec leurs espoirs, leurs illusions perdues et les fantômes d’existences houleuses. Et retrouvailles, dix ans après sa création, d’un spectacle émouvant, parfois trivial ou cruel et toujours sensible et drôle, avec le public grâce à cette recréation exceptionnelle.

Quand Vanessa Van Durme convainc en 2010 ses vieilles copines anciens travestis de recoller leurs faux cils, ils sont de jeunes retraités fonctionnaires, employés, fermiers… Aujourd’hui, ils sont un peu moins jeunes, un peu plus rouillés, l’un d’eux a quitté la scène pour de bon, mais tous les autres sont là, prêts à partager des tranches de vie, à laisser leurs vieux corps aller et venir entre masculin et féminin, rire et angoisse, passé et présent dans un spectacle visuel où la danse se marie avec le chant et les mots. Lorsqu'ils se travestissent au son du Boléro de Ravel, on assiste à une lente révélation des âmes : plus ces hommes se maquillent, plus ils se rapprochent d’eux-mêmes et plus on est bouleversé par ces âmes particulières et vulnérables qu’on serrerait volontiers dans ses bras.

 

Gardenia - 10 ans après

NTGent et les ballets C de la B / Frank Van Laecke, Alain Platel, Steven Prengels

20 → 21 nov
Le Volcan - Grande salle
à partir de 16 ans
Durée: 
1h50
Tarif A - 5€ à 33€
durée: 1h50
Danse / Théâtre
Coproduction

Présentation

Il y a toujours beaucoup de vérité dans le mensonge

Gardenia – 10 ans après est une histoire de retrouvailles. Retrouvailles de l’actrice Vanessa Van Durme avec une foule d’anciens amis transsexuels ou travestis. Retrouvailles de cette bande de vieux messieurs en robe de soirée avec la scène, les paillettes, mais aussi avec leurs espoirs, leurs illusions perdues et les fantômes d’existences houleuses. Et retrouvailles, dix ans après sa création, d’un spectacle émouvant, parfois trivial ou cruel et toujours sensible et drôle, avec le public grâce à cette recréation exceptionnelle.

Quand Vanessa Van Durme convainc en 2010 ses vieilles copines anciens travestis de recoller leurs faux cils, ils sont de jeunes retraités fonctionnaires, employés, fermiers… Aujourd’hui, ils sont un peu moins jeunes, un peu plus rouillés, l’un d’eux a quitté la scène pour de bon, mais tous les autres sont là, prêts à partager des tranches de vie, à laisser leurs vieux corps aller et venir entre masculin et féminin, rire et angoisse, passé et présent dans un spectacle visuel où la danse se marie avec le chant et les mots. Lorsqu'ils se travestissent au son du Boléro de Ravel, on assiste à une lente révélation des âmes : plus ces hommes se maquillent, plus ils se rapprochent d’eux-mêmes et plus on est bouleversé par ces âmes particulières et vulnérables qu’on serrerait volontiers dans ses bras.

 

Distribution

Mise en scène : Frank Van Laecke, Alain Platel
Basé sur une idée de : Vanessa Van Durme
Musique : Steven Prengels
Scénographie : Paul Gallis
Costumes : Marie ‘costume’ Lauwers ; Dorine Demuynck
Conseil costumes : Yan Tax
Éclairage : Kurt Lefevre, Jan Mergaert
Son : Brecht Beuselinck
Responsable décor : Wim Piqueur
Réalisation costumes : atelier NTGent dirigé par An De Mol
Coiffures et plumages : Claudine Grinwis Plaat Stultjes ; Dian Vandecruys
Réalisation décor : decoratelier NTGent
Direction de production : Valerie Desmet
Transport décor : Maurice Vandevelde
Stage : Jesse Vandamme
Création et interprétation : Vanessa Van Durme, Griet Debacker, Andrea De Laet (†), Richard ‘Tootsie’ Dierick, Danilo Povolo, Gerrit Becker, Hendrik Lebon, Dirk Van Vaerenbergh, Rudy Suwyns
 

Production

Production : NTGent & les ballets C de la B.
Coproduction : Le Volcan, Scène nationale du Havre.
Coproducteurs originaux (2010) :  NTGent, La rose des vents (Villeneuve d’Ascq) ; TorinoDanza ; Biennale de la danse de Lyon ; Tanz im August (Berlin) ; Théâtre National de Chaillot (Paris) ; Brighton festival ; Centro Cultural Vila Flor Guimarães ; La Bâtie-Festival de Genève ; Festival d’Avignon.
Avec l’appui : des Autorités Flamandes;  de la Ville de Gand ; du Tax Shelter par l’État belge.