04 avr.
Grande salle
David Grimal - Les Dissonances
DR
Les Dissonances
Benoït Linero

Présentation

Deux immenses compositeurs russes contemporains au programme

Igor Stravinsky
Concerto pour violon en ré majeur
soliste David Grimal

Dmitri Chostakovitch
Symphonie n°11, 1905

Le Concerto pour violon de Stravinsky, écrit en 1931, fut le début d’une longue et fructueuse collaboration entre le compositeur et le violoniste Samuel Dushkin. Ce dernier lui prodigua moult conseils techniques lors de la composition, et en assura la création – allant même jusqu’à détenir une exclusivité de cinq ans pour l’ouvrage. Pièce d’une virtuosité redoutable et sans doute essentielle pour tout grand violoniste, ce concerto est aussi un clin d’œil appuyé à la musique de J.-S. Bach.

Commande officielle pour le 40e anniversaire de la Révolution d’Octobre, la Symphonie n°11 de Chostakovitch est en fait un hommage à l’insurrection de 1905. Le 22 janvier de cette année, une manifestation pacifique à Saint-Pétersbourg pour protester contre les conditions de travail est réprimée dans le sang. Il s’agit de sa seule symphonie purement instrumentale dont chaque mouvement est doté d’un titre, lui conférant ainsi un aspect de poème symphonique. Le compositeur, pour cette œuvre, reçut le Prix Lénine en 1958. 

Les Dissonances

1905

Stravinsky / Chostakovitch

04 avr.
Grande salle
En famille
à partir de 12 ans
Durée: 
1h45
Tarif A - 33 €, 9 €, 5€
durée: 1h45
Musique

Présentation

Deux immenses compositeurs russes contemporains au programme

Igor Stravinsky
Concerto pour violon en ré majeur
soliste David Grimal

Dmitri Chostakovitch
Symphonie n°11, 1905

Le Concerto pour violon de Stravinsky, écrit en 1931, fut le début d’une longue et fructueuse collaboration entre le compositeur et le violoniste Samuel Dushkin. Ce dernier lui prodigua moult conseils techniques lors de la composition, et en assura la création – allant même jusqu’à détenir une exclusivité de cinq ans pour l’ouvrage. Pièce d’une virtuosité redoutable et sans doute essentielle pour tout grand violoniste, ce concerto est aussi un clin d’œil appuyé à la musique de J.-S. Bach.

Commande officielle pour le 40e anniversaire de la Révolution d’Octobre, la Symphonie n°11 de Chostakovitch est en fait un hommage à l’insurrection de 1905. Le 22 janvier de cette année, une manifestation pacifique à Saint-Pétersbourg pour protester contre les conditions de travail est réprimée dans le sang. Il s’agit de sa seule symphonie purement instrumentale dont chaque mouvement est doté d’un titre, lui conférant ainsi un aspect de poème symphonique. Le compositeur, pour cette œuvre, reçut le Prix Lénine en 1958.