29 mai
Grande salle
Venezuela
©Ascaf
Venezuela
©Ascaf
Venezuela
©Ascaf
Venezuela
©Ascaf

Présentation

Créativité, musicalité et passion… un voyage fascinant en compagnie de la Batsheva

 Dans Venezuela, créé en 2017, Ohad Naharin et ses danseurs explorent le dialogue tout autant que le conflit entre le mouvement et sa signification. Ils plongent dans cette recherche avec une danse à l’énergie palpable qui se construit entre mouvements d’ensemble, sauts, corps secoués de soubresauts, portés à bras-le-corps.
Fidèle à son goût éclectique, Ohad Naharin a donné carte blanche à Maxim Waratt pour imaginer une bande-son comme un voyage entre les cultures. Des chants grégoriens, du rap (The Notorious B.I.G.) ou du rock (Rage Against The Machine) rythment le spectacle. L’urgence de cette gestuelle, les volte-face des interprètes qui passent en quelques secondes de la douceur à la virtuosité endiablée font de Venezuela une pièce puissante. Ohad Naharin croit encore que le vivre ensemble est possible. Le plateau du théâtre devient sa tribune : pas de longs discours ici, juste la force et la générosité d’une compagnie plurielle. La danse a ce pouvoir, semble dire le chorégraphe, de réunir public et interprètes dans une même communion.

Venezuela

Annulé

Batsheva Dance Company

29 mai
Grande salle
à partir de 12 ans
Durée: 
1h20
Tarif A - 5€ à 33€
durée: 1h20
Danse

Présentation

Créativité, musicalité et passion… un voyage fascinant en compagnie de la Batsheva

 Dans Venezuela, créé en 2017, Ohad Naharin et ses danseurs explorent le dialogue tout autant que le conflit entre le mouvement et sa signification. Ils plongent dans cette recherche avec une danse à l’énergie palpable qui se construit entre mouvements d’ensemble, sauts, corps secoués de soubresauts, portés à bras-le-corps.
Fidèle à son goût éclectique, Ohad Naharin a donné carte blanche à Maxim Waratt pour imaginer une bande-son comme un voyage entre les cultures. Des chants grégoriens, du rap (The Notorious B.I.G.) ou du rock (Rage Against The Machine) rythment le spectacle. L’urgence de cette gestuelle, les volte-face des interprètes qui passent en quelques secondes de la douceur à la virtuosité endiablée font de Venezuela une pièce puissante. Ohad Naharin croit encore que le vivre ensemble est possible. Le plateau du théâtre devient sa tribune : pas de longs discours ici, juste la force et la générosité d’une compagnie plurielle. La danse a ce pouvoir, semble dire le chorégraphe, de réunir public et interprètes dans une même communion.

Distribution

De Ohad Naharin
Lumière : Avi Yona Bueno (Bambi)
Conception et réalisation de la bande son : Maxim Waratt
Costumes : Eri Nakamura
Répétitrice : Natalia Petrova
Assistant de la répétitrice : Omri Mishael
Assistant à la chorégraphie et aux costumes : Ariel Cohen
Accessoires : Roni Azgad
Avec 18 danseurs

Production

Production : Batsheva Dance Company.
Coproduction : Chaillot - Théâtre National de la Danse ; Hellerau - European Center for the Arts.
Avec le soutien particulier de la fondation Dalia et Eli Hurvitz, ainsi que du Batsheva New Works Fund et des American Friends of Batsheva.