12 déc.
Université
©Virgile_Laguin

Présentation

Conférence

Vers un grand marché transatlantique : les dessous du "Tafta"

Depuis 2013, des négociations sont en cours entre Européens
et Américains pour créer un grand marché transatlantique.
S’agit-il d’aboutir à un nouvel accord de libre échange – inédit par son ampleur –, comme le suggère l’appellation TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement) ? Ou bien d’un projet plus ambitieux de partenariat entre les deux premières puissances économiques du monde
– notamment pour aboutir à des normes communes –, comme le suggère l’autre appellation TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) ? Très contesté au sein de l’Union européenne, en particulier par la France, ce projet pose deux séries de questions. Les premières portent sur le contenu de l’accord recherché et sur les attentes des différentes parties en présence. Les secondes portent sur l’opacité qui semble entourer ces négociations, et qui jette un doute sur la capacité des citoyens à se faire une opinion sur les bénéfices et les risques d’un tel accord.

Arnaud Lemarchand, économiste, maître de conférences à l’université du Havre, travaille sur l'insertion des minorités dans l'économie urbaine et portuaire.
Pierre-Bruno Ruffini est économiste, professeur à l’université du Havre. De 2007 à 2013, il a été conseiller pour la science et la technologie au sein du réseau diplomatique français, auprès des ambassadeurs de France en Russie et en Italie.

Vers un grand marché transatlantique...

Conférence

12 déc.
Université
Conférence

Présentation

Conférence

Vers un grand marché transatlantique : les dessous du "Tafta"

Depuis 2013, des négociations sont en cours entre Européens
et Américains pour créer un grand marché transatlantique.
S’agit-il d’aboutir à un nouvel accord de libre échange – inédit par son ampleur –, comme le suggère l’appellation TAFTA (Trans-Atlantic Free Trade Agreement) ? Ou bien d’un projet plus ambitieux de partenariat entre les deux premières puissances économiques du monde
– notamment pour aboutir à des normes communes –, comme le suggère l’autre appellation TTIP (Transatlantic Trade and Investment Partnership) ? Très contesté au sein de l’Union européenne, en particulier par la France, ce projet pose deux séries de questions. Les premières portent sur le contenu de l’accord recherché et sur les attentes des différentes parties en présence. Les secondes portent sur l’opacité qui semble entourer ces négociations, et qui jette un doute sur la capacité des citoyens à se faire une opinion sur les bénéfices et les risques d’un tel accord.

Arnaud Lemarchand, économiste, maître de conférences à l’université du Havre, travaille sur l'insertion des minorités dans l'économie urbaine et portuaire.
Pierre-Bruno Ruffini est économiste, professeur à l’université du Havre. De 2007 à 2013, il a été conseiller pour la science et la technologie au sein du réseau diplomatique français, auprès des ambassadeurs de France en Russie et en Italie.

Date
lun. 12 décembre 2016 - 18h30

Pratique

Université – amphi A5 – UFR Lettres et sciences humaines

Ecoutez les conférences en ligne