03 nov.
Sciences Po.

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

La bataille d'Actium (31 avant J.C.) représente un tournant majeur dans l'histoire de l'Antiquité. Elle consacre la victoire d’Octave Auguste sur Marc Antoine et Cléopâtre, la disparition du dernier royaume issu de la conquête d'Alexandre — l'Égypte des Lagides — et un changement d'époque pour le monde méditerranéen. Octavien devenu Auguste demeure seul maître du monde romain.

Cette conférence explore le mythe généré par ce formidable affrontement, et qui n’a jamais cessé d’alimenter l’imaginaire occidental. Les conséquences de cette bataille et la célébrité des protagonistes (Antoine et Cléopâtre, Octave Auguste et Agrippa) ne doivent pas occulter les enjeux réels du conflit, obscurcis par la propagande du vainqueur, l'évolution du rapport des forces et le déroulement précis des opérations militaires qui invitent l'historien à s'interroger sur le concept de "bataille décisive". Quand Antoine et Cléopâtre ont-ils donc perdu la bataille d'Actium ?

Pierre Cosme est professeur des universités en histoire ancienne à l'université de Rouen. Il est l'auteur, entre autres ouvrages, de L'État romain entre éclatement et continuité (L'Empire romain de 192 à 325), Paris, Seli Arslan, 1998 et Auguste, maître du monde : Actium, 2 septembre 31 av. J.-C., Paris, Tallandier, 2014. 

Une bataille pour l'empire : "Actium", mythe et réalité

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

03 nov.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

La bataille d'Actium (31 avant J.C.) représente un tournant majeur dans l'histoire de l'Antiquité. Elle consacre la victoire d’Octave Auguste sur Marc Antoine et Cléopâtre, la disparition du dernier royaume issu de la conquête d'Alexandre — l'Égypte des Lagides — et un changement d'époque pour le monde méditerranéen. Octavien devenu Auguste demeure seul maître du monde romain.

Cette conférence explore le mythe généré par ce formidable affrontement, et qui n’a jamais cessé d’alimenter l’imaginaire occidental. Les conséquences de cette bataille et la célébrité des protagonistes (Antoine et Cléopâtre, Octave Auguste et Agrippa) ne doivent pas occulter les enjeux réels du conflit, obscurcis par la propagande du vainqueur, l'évolution du rapport des forces et le déroulement précis des opérations militaires qui invitent l'historien à s'interroger sur le concept de "bataille décisive". Quand Antoine et Cléopâtre ont-ils donc perdu la bataille d'Actium ?

Pierre Cosme est professeur des universités en histoire ancienne à l'université de Rouen. Il est l'auteur, entre autres ouvrages, de L'État romain entre éclatement et continuité (L'Empire romain de 192 à 325), Paris, Seli Arslan, 1998 et Auguste, maître du monde : Actium, 2 septembre 31 av. J.-C., Paris, Tallandier, 2014. 

Date
lun. 03 novembre 2014 - 18h30

Pratique

Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines