09 → 13 avr.
Grande salle
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Gély
©Pascal Victor_Artcomart
©Pascal Victor_Artcomart
©Pascal Victor_Artcomart

Présentation

D’après La Traviata de Giuseppe Verdi

Traviata, c’est la figure libre, forte et sans retenue d’une femme qui vit effrontément, et dont les sentiments brutaux la consument peu à peu… Un spectacle rare, porté par une Judith Chemla époustouflante !

L’histoire de Marie Duplessis, courtisane morte de tuberculose, a inspiré à Dumas-fils un de ses romans fameux, puis à Verdi l’un de ses plus grands opéras. Dans cette Traviata intime, Judith Chemla joue Violetta, héroïne mythique qui finit par se sacrifier en renonçant à sa passion. 

La pièce s’ouvre sur une fête d’aujourd’hui où des hipsters boivent des cocktails étranges et jouent à cache-cache parmi les fleurs coupées sous une serre recouverte de voile de gaze blanche. Musiciens, comédiens, chanteurs sont ensemble sur scène. Le parti pris est celui du jeu, de la fête. L’espace se remplit du Paris spleenétique de Baudelaire, du club des haschichins, des textes de l’écrivain Christophe Tarkos. 

Avec une force indicible, un teint diaphane, un corps fragile, Judith Chemla, à l'origine de ce projet, interroge le rapport à l’amour, la brièveté de la vie, la liberté de la femme, chante l'allégresse et le désespoir, passe avec brio du langage parlé au chant. Tout converge : langage visuel des corps, des visages, du décor, des situations, des voix. Judith Chemla, connue pour être comédienne au théâtre comme au cinéma est ici une merveilleuse chanteuse lyrique. Elle accomplit ses désirs : « La musique, je veux qu’on la touche, que le spectateur ressente que le monde est plus grand que ce qu’il a prévu. »

L’envie d'Anne : je suis intriguée de voir ce magnifique opéra dans une forme plus intime. Et avec la bouleversante Judith Chemla.



 

Traviata, vous méritez un avenir meilleur

D’après La Traviata de Giuseppe Verdi

09 → 13 avr.
Grande salle
Durée: 
2h
Tarif A - 33 €, 9 €, 5€
durée: 2h
Théâtre lyrique

Présentation

D’après La Traviata de Giuseppe Verdi

Traviata, c’est la figure libre, forte et sans retenue d’une femme qui vit effrontément, et dont les sentiments brutaux la consument peu à peu… Un spectacle rare, porté par une Judith Chemla époustouflante !

L’histoire de Marie Duplessis, courtisane morte de tuberculose, a inspiré à Dumas-fils un de ses romans fameux, puis à Verdi l’un de ses plus grands opéras. Dans cette Traviata intime, Judith Chemla joue Violetta, héroïne mythique qui finit par se sacrifier en renonçant à sa passion. 

La pièce s’ouvre sur une fête d’aujourd’hui où des hipsters boivent des cocktails étranges et jouent à cache-cache parmi les fleurs coupées sous une serre recouverte de voile de gaze blanche. Musiciens, comédiens, chanteurs sont ensemble sur scène. Le parti pris est celui du jeu, de la fête. L’espace se remplit du Paris spleenétique de Baudelaire, du club des haschichins, des textes de l’écrivain Christophe Tarkos. 

Avec une force indicible, un teint diaphane, un corps fragile, Judith Chemla, à l'origine de ce projet, interroge le rapport à l’amour, la brièveté de la vie, la liberté de la femme, chante l'allégresse et le désespoir, passe avec brio du langage parlé au chant. Tout converge : langage visuel des corps, des visages, du décor, des situations, des voix. Judith Chemla, connue pour être comédienne au théâtre comme au cinéma est ici une merveilleuse chanteuse lyrique. Elle accomplit ses désirs : « La musique, je veux qu’on la touche, que le spectateur ressente que le monde est plus grand que ce qu’il a prévu. »

L’envie d'Anne : je suis intriguée de voir ce magnifique opéra dans une forme plus intime. Et avec la bouleversante Judith Chemla.



 
Dates
lun. 09 avril 2018 - 19h30
mer. 11 avril 2018 - 19h30
ven. 13 avril 2018 - 20h30

Distribution

d’après La Traviata de Giuseppe Verdi
conception Benjamin Lazar, Florent Hubert et Judith Chemla
mise en scène Benjamin Lazar
arrangements et direction musicale Florent Hubert et Paul Escobar
chef de chant Alphonse Cemin
scénographie Adeline Caron
costumes Julia Brochier
lumières Maël Iger
maquillages et coiffures Mathilde Benmoussa
assistante à la mise en scène Juliette Séjourné
assistants à la scénographie Nicolas Brias et Fanny Commaret
avec
Florent Baffi le médecin ; Safir Behloul Alfredo Germont
Jérôme Billy Giorgio Germont ; Renaud Charles flûte
Elise Chauvin Flora Bervoix et Anina ; Judith Chemla Violetta Valéry
Axelle Ciofolo de Peretti clarinette ; Myrtille Hetzel violoncelle
Bruno Le Bris contrebasse ; Gabriel Levasseur accordéon
Sébastien Llado trombone ; Benjamin Locher cor / le baron Douphol
Marie Salvat violon

régie générale et lumières Sébastien Vergnaud
régie plateau David Ferré

Production

production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord
coproduction Théâtre de Caen ; Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne – Scène nationale de l’Oise en préfiguration ; Le Parvis - scène nationale de Tarbes-Pyrénées ; le Théâtre - Scène nationale Mâcon-Val de Saône ;
TANDEM – Scène nationale ; Théâtre Forum Meyrin / Genève ; Le Moulin du Roc - Scène nationale de Niort ; Théâtre de l’Incrédule ; Cercle des partenaires des Bouffes du Nord
action financée par la Région Ile-de-France. Avec le soutien de la SPEDIDAM et l’aide d’Arcadi Île-de-France
avec la participation artistique du Jeune théâtre national
construction des décors Ateliers du Moulin du Roc - Scène nationale de Niort.
Le Théâtre de l’Incrédule est soutenu par la Région Normandie

Pratique

durée : 2h

en français et italien surtitré

 spectacle en audiodescription + visite tactile des décors, mer. 11 avr.