27 → 29 nov.
Volcan maritime - Le France
Sallinger
Sallinger
©Carlos Furman
Sallinger
©Carlos Furman
Sallinger
©Carlos Furman

Présentation

Paul Desveaux / Bernard-Marie Koltès

Dans un New York fantasmagorique, de pouvoir et de décadence, le Rouquin s’est suicidé. La mort du fils prodigue entraîne l’éclatement de la famille. Dans la mégalopole enneigée, d’appartement aux parquets cirés en boîtes de nuit où toutes les filles sont belles, chacun erre en quête des autres et de soi-même. Viennent des nuits d’aventures sordides, drôles, émouvantes, tandis qu’au loin une guerre vaguement menace et que dans l’ombre, fantomatique, le Rouquin n’en finit pas de sourire.

Paul Desveaux
C’est en 1997, après un parcours de comédien qui l’a mené vers des auteurs comme Philippe Minyana, Bernard Chartreux, Valère Novarina, Bernard-Marie Koltès ou Goldoni, que Paul Desveaux fonde sa compagnie, l’héliotrope. Dès cette période, il souhaite confronter au théâtre la chorégraphie, la musique et l’image cinématographique. Une manière, pour lui, de chercher de nouvelles perspectives à l’imaginaire du spectateur.

Après Pollock accueilli en 2009, Le Volcan a souhaité retrouver Paul Desveaux pour 3 représentations.

Sallinger

Paul Desveaux / Bernard-Marie Koltès

27 → 29 nov.
Volcan maritime - Le France
Durée: 
2h20
Tarif B - 23 €, 9 €, 5€
durée: 2h20
Théâtre

Présentation

Paul Desveaux / Bernard-Marie Koltès

Dans un New York fantasmagorique, de pouvoir et de décadence, le Rouquin s’est suicidé. La mort du fils prodigue entraîne l’éclatement de la famille. Dans la mégalopole enneigée, d’appartement aux parquets cirés en boîtes de nuit où toutes les filles sont belles, chacun erre en quête des autres et de soi-même. Viennent des nuits d’aventures sordides, drôles, émouvantes, tandis qu’au loin une guerre vaguement menace et que dans l’ombre, fantomatique, le Rouquin n’en finit pas de sourire.

Paul Desveaux
C’est en 1997, après un parcours de comédien qui l’a mené vers des auteurs comme Philippe Minyana, Bernard Chartreux, Valère Novarina, Bernard-Marie Koltès ou Goldoni, que Paul Desveaux fonde sa compagnie, l’héliotrope. Dès cette période, il souhaite confronter au théâtre la chorégraphie, la musique et l’image cinématographique. Une manière, pour lui, de chercher de nouvelles perspectives à l’imaginaire du spectateur.

Après Pollock accueilli en 2009, Le Volcan a souhaité retrouver Paul Desveaux pour 3 représentations.

Dates
mar. 27 novembre 2012 - 20h00
mer. 28 novembre 2012 - 20h30
jeu. 29 novembre 2012 - 20h00

Distribution

Texte Bernard-Marie Koltès, © Arche éditeur
Traduction Violeta Weinschelbaum
Un projet de Paul Desveaux et Céline Bodis
Mise en scène et scénographie Paul Desveaux
Musique Vincent Artaud
Avec Céline Bodis, Lucrecia Capello, Roberto Castro, Luciana Lifschitz, Javier Lorenzo, Franscico Lumerman, Anita Pauls, Martin Slipack.

Production

Production
EPOC productions

Coproduction
L’héliotrope - la compagnie Mû, El Complejo Teatral de Buenos Aires (CTBA) Teatro San Martin (en cours).
Ce projet reçoit le soutien de l’Institut Français, de l’Ambassade de France à Buenos Aires, de l’ODIA Normandie, et de l'Onda Office national de diffusion artistique.L’héliotrope est une compagnie conventionnée par la DRAC et la Région Haute-Normandie.

Pratique

en espagnol surtitré en français
durée : 2h20