12 nov.
Sciences Po.
©DR

Présentation

Université populaire - cycle l'image

Nous évoluons dans des environnements sensibles qui nous entraînent vers un « devenir-image » du monde. La ville contemporaine en est une expression vivante. Des images de toutes sortes, puissantes, très présentes, engendrent des atmosphères visuelles particulières, transforment l’appréhension des lieux. Une certaine architecture a tendance à transformer la ville en de multiples écrans. Toute une scénographie lumineuse enveloppe et sculpte l’espace urbain pour le projeter comme image, conditionnant nos modes visuels et sensitifs de la nuit.
Cette mise en image de la ville amène à s’interroger sur son «devenir image» : le nomadisme du regard, les déplacements des corps, voire la création artistique, transforment ces propositions, les dérobent, rendent le visible énigmatique.

Alain Mons est professeur des sciences de l’information et de la communication à l’université de Bordeaux III, membre du laboratoire de recherche MICA (Médiation, Information, Communication, Art). Il est l’auteur de Paysage d’images (l’Harmattan, 2006), L’Ombre de la ville, essai sur la photographie (Ed. de La Villette, 1992), Esthétique ambiante (à paraître, CNRS éditions).

 

Paysage d’images : la ville contemporaine

Université populaire - cycle l'image

12 nov.
Sciences Po.
Entrée libre

Présentation

Université populaire - cycle l'image

Nous évoluons dans des environnements sensibles qui nous entraînent vers un « devenir-image » du monde. La ville contemporaine en est une expression vivante. Des images de toutes sortes, puissantes, très présentes, engendrent des atmosphères visuelles particulières, transforment l’appréhension des lieux. Une certaine architecture a tendance à transformer la ville en de multiples écrans. Toute une scénographie lumineuse enveloppe et sculpte l’espace urbain pour le projeter comme image, conditionnant nos modes visuels et sensitifs de la nuit.
Cette mise en image de la ville amène à s’interroger sur son «devenir image» : le nomadisme du regard, les déplacements des corps, voire la création artistique, transforment ces propositions, les dérobent, rendent le visible énigmatique.

Alain Mons est professeur des sciences de l’information et de la communication à l’université de Bordeaux III, membre du laboratoire de recherche MICA (Médiation, Information, Communication, Art). Il est l’auteur de Paysage d’images (l’Harmattan, 2006), L’Ombre de la ville, essai sur la photographie (Ed. de La Villette, 1992), Esthétique ambiante (à paraître, CNRS éditions).

 

Date
lun. 12 novembre 2012 - 18h30

Pratique

amphi A5 – UFR lettres et sciences humaines