09 jan.
Université
©Virgile_Laguin

Présentation

Les 500 ans du Havre - Conférence

Le Havre, avec Brest, Rochefort, Toulon et Dunkerque, était l’un
des cinq principaux arsenaux que comptait la France à l’époque moderne. Lieux de construction de la flotte militaire française,
ces arsenaux ont connu un puissant essor à la faveur de la politique navale de Louis XIV. De ces chantiers sortaient les fleurons de la Royale, fruit du savoir-faire des hommes de l’art français autant que résultat d’une fructueuse politique d’espionnage.
Cette conférence met en lumière le rôle de ces arsenaux dans la production de l’innovation, non seulement dans le domaine technologique mais aussi dans l’organisation du travail et de l’espace ou les débuts de la standardisation. Si les villes arsenaux méritent pleinement le qualificatif de pôles d’innovation, elles avaient toutefois leurs « ratés » et leurs pseudos secrets que tentaient de vendre des inventeurs se pressant aux portes de la Marine…


Caroline Le Mao est maître de conférences en histoire moderne à l’université Bordeaux Montaigne. Elle consacre actuellement ses recherches aux fournisseurs de la Marine de guerre au temps de Louis XIV. Elle est l’auteur de Les villes portuaires maritimes dans la France Moderne, Paris, Armand Colin, 2015.

Les villes arsenaux, pôles d'innovation

Les 500 ans du Havre - Conférence

09 jan.
Université
Conférence

Présentation

Les 500 ans du Havre - Conférence

Le Havre, avec Brest, Rochefort, Toulon et Dunkerque, était l’un
des cinq principaux arsenaux que comptait la France à l’époque moderne. Lieux de construction de la flotte militaire française,
ces arsenaux ont connu un puissant essor à la faveur de la politique navale de Louis XIV. De ces chantiers sortaient les fleurons de la Royale, fruit du savoir-faire des hommes de l’art français autant que résultat d’une fructueuse politique d’espionnage.
Cette conférence met en lumière le rôle de ces arsenaux dans la production de l’innovation, non seulement dans le domaine technologique mais aussi dans l’organisation du travail et de l’espace ou les débuts de la standardisation. Si les villes arsenaux méritent pleinement le qualificatif de pôles d’innovation, elles avaient toutefois leurs « ratés » et leurs pseudos secrets que tentaient de vendre des inventeurs se pressant aux portes de la Marine…


Caroline Le Mao est maître de conférences en histoire moderne à l’université Bordeaux Montaigne. Elle consacre actuellement ses recherches aux fournisseurs de la Marine de guerre au temps de Louis XIV. Elle est l’auteur de Les villes portuaires maritimes dans la France Moderne, Paris, Armand Colin, 2015.

Date
lun. 09 janvier 2017 - 18h30

Pratique

Université – amphi A5 – UFR Lettres et sciences humaines

Ecoutez les conférences en ligne