06 avr.
Petite salle
214-les_dissonances__benoi_t_linero_1-1
©benoit linero
214-les_dissonances__benoi_t_linero_1-1
214-les_dissonances__gilles_abegg_ope_ra_de_dijon
©benoit linero
214-les_dissonances__gilles_abegg_ope_ra_de_dijon

Présentation

Made in U.S.A

PROGRAMME 
Bernstein danses symphoniques de West Side Story 
Bartók concerto pour alto 
Bartók concerto pour orchestre 

Pour ce dernier programme de la saison Les Dissonances vous proposent un petit voyage aux États-Unis avec Bernstein et Bartók…

L’Amérique, que ce mot a pu paraître magique ! Source d’imaginaire, d’aventures et de perspectives de réussite... La musique n’échappe évidemment pas à ce mythe, dorénavant plusieurs fois séculaire. Au programme de la soirée, deux compositeurs : Bernstein et Bartók. Le Concerto pour orchestre, de Béla Bartók, composé en 1943 alors qu’il était expatrié aux États-Unis, s’éloigne du modèle néoclassique par le recours à la virtuosité et parce qu’il se nourrit des connaissances approfondies du compositeur pour les musiques folkloriques, notamment des musiques hongroises, roumaines et serbo-croates. Quant au Concerto pour alto, composé en 1945, il est lui aussi d’une grande virtuosité mais resta inachevé, la maladie emportant Bartók trop vite. Quelques quinze années plus tard, en 1961, Bernstein tire de West Side Story ses Danses symphoniques, une suite orchestrale en neuf parties ininterrompues, qui sera ici jouée isolément en raison du brio de son orchestration. Plus de dix ans après son premier concert au Volcan, l’ensemble fondé et animé par David Grimal s’est imposé comme un des grands orchestres français, original, rigoureux, joyeux et généreux. Entendre une fois Les Dissonances, c’est redécouvrir la musique et retrouver le plaisir simple et enchanteur de s’émerveiller sans fin devant la puissance et la beauté d’un grand orchestre. À présent en résidence au Havre, l’ensemble qui joue sans chef, franchit avec simplicité et fougue toutes les étapes qui font les grandes phalanges orchestrales. 

Les Dissonances

Made in U.S.A

06 avr.
Petite salle
Durée: 
1h50
Tarif A - 5€ à 33€
durée: 1h50
Musique

Présentation

Made in U.S.A

PROGRAMME 
Bernstein danses symphoniques de West Side Story 
Bartók concerto pour alto 
Bartók concerto pour orchestre 

Pour ce dernier programme de la saison Les Dissonances vous proposent un petit voyage aux États-Unis avec Bernstein et Bartók…

L’Amérique, que ce mot a pu paraître magique ! Source d’imaginaire, d’aventures et de perspectives de réussite... La musique n’échappe évidemment pas à ce mythe, dorénavant plusieurs fois séculaire. Au programme de la soirée, deux compositeurs : Bernstein et Bartók. Le Concerto pour orchestre, de Béla Bartók, composé en 1943 alors qu’il était expatrié aux États-Unis, s’éloigne du modèle néoclassique par le recours à la virtuosité et parce qu’il se nourrit des connaissances approfondies du compositeur pour les musiques folkloriques, notamment des musiques hongroises, roumaines et serbo-croates. Quant au Concerto pour alto, composé en 1945, il est lui aussi d’une grande virtuosité mais resta inachevé, la maladie emportant Bartók trop vite. Quelques quinze années plus tard, en 1961, Bernstein tire de West Side Story ses Danses symphoniques, une suite orchestrale en neuf parties ininterrompues, qui sera ici jouée isolément en raison du brio de son orchestration. Plus de dix ans après son premier concert au Volcan, l’ensemble fondé et animé par David Grimal s’est imposé comme un des grands orchestres français, original, rigoureux, joyeux et généreux. Entendre une fois Les Dissonances, c’est redécouvrir la musique et retrouver le plaisir simple et enchanteur de s’émerveiller sans fin devant la puissance et la beauté d’un grand orchestre. À présent en résidence au Havre, l’ensemble qui joue sans chef, franchit avec simplicité et fougue toutes les étapes qui font les grandes phalanges orchestrales. 

Date
jeu. 06 avril 2017 - 19h30

Distribution

David Gaillard alto solo 

Production

Les Dissonances sont subventionnées par le ministère de la Culture et de la Communication. Elles accompagnent le projet musical de la ville du Havre 
avec le soutien de Mécénat Musical Société Générale 
Les Dissonances reçoivent le soutien de la Karolina Blaberg Stiftung, du Domaine Jacques-Frédéric Mugnier Chambolle-Musigny et de Boury Tallon Associés 
Les Dissonances remercient le Cercle des Amis pour son soutien actif 
L’ensemble est membre de la Fevis, du Bureauexport et de la Scpp 
il reçoit le soutien ponctuel de la Spedidam et de l’Adami 
L’Autre Saison reçoit le soutien de la Caisse d’Epargne Ile-de-France. 

Pratique

Durée : 1h50