08 avr.
Petite salle
Les dissonances

Présentation

Brahms / Mozart

PROGRAMME
Mozart Sérénade en si bémol majeur KV 361, dite Gran Partita
Brahms Symphonie n°2 en ré majeur op.73
 
La Sérénade en si bémol majeur, dite Gran Partita, est composée par Mozart pour douze instruments à vent et une contrebasse. Cette sérénade est considérée par beaucoup comme l’un des chefs-d’œuvre du répertoire de musique de chambre et requiert une virtuosité et une fonction soliste de chacun des musiciens. Écrire pour les instruments à vent était aussi pour Mozart l’occasion d’écrire pour des instruments dont il appréciait particulièrement le timbre et le caractère, comme en témoignent toutes les compositions ultérieures, que ce soient les concertos pour piano, les symphonies ou les opéras, où les vents ont toujours des interventions solistes privilégiées.
Brahms fût incontestablement un des plus grands compositeurs de la période romantique et le rival déclaré de Wagner. Personnage perfectionniste et multi-instrumentiste (il apprend le cor, le violoncelle, le violon et le piano dans sa jeunesse) il n’a laissé pour la postérité que les pièces dont il était lui-même satisfait. Ainsi, contrairement à beaucoup d’autres compositeurs, Mozart par exemple, Brahms a détruit sans scrupule ce qui ne lui plaisait pas.
Ses quatre symphonies sont des chefs-d’œuvre, personne ne le niera… et ce n’est certainement pas un hasard si la musique de Johannes Brahms est au cœur du répertoire de tout ensemble symphonique. La Symphonie n°2, d’esprit plutôt joyeux, a été composée durant l’été 1877, alors que la précédente avait pris plus de quinze ans.

Les Dissonances

Brahms / Mozart

08 avr.
Petite salle
Durée: 
1h45
Tarif B - 5€ à 24€
durée: 1h45
Musique

Présentation

Brahms / Mozart

PROGRAMME
Mozart Sérénade en si bémol majeur KV 361, dite Gran Partita
Brahms Symphonie n°2 en ré majeur op.73
 
La Sérénade en si bémol majeur, dite Gran Partita, est composée par Mozart pour douze instruments à vent et une contrebasse. Cette sérénade est considérée par beaucoup comme l’un des chefs-d’œuvre du répertoire de musique de chambre et requiert une virtuosité et une fonction soliste de chacun des musiciens. Écrire pour les instruments à vent était aussi pour Mozart l’occasion d’écrire pour des instruments dont il appréciait particulièrement le timbre et le caractère, comme en témoignent toutes les compositions ultérieures, que ce soient les concertos pour piano, les symphonies ou les opéras, où les vents ont toujours des interventions solistes privilégiées.
Brahms fût incontestablement un des plus grands compositeurs de la période romantique et le rival déclaré de Wagner. Personnage perfectionniste et multi-instrumentiste (il apprend le cor, le violoncelle, le violon et le piano dans sa jeunesse) il n’a laissé pour la postérité que les pièces dont il était lui-même satisfait. Ainsi, contrairement à beaucoup d’autres compositeurs, Mozart par exemple, Brahms a détruit sans scrupule ce qui ne lui plaisait pas.
Ses quatre symphonies sont des chefs-d’œuvre, personne ne le niera… et ce n’est certainement pas un hasard si la musique de Johannes Brahms est au cœur du répertoire de tout ensemble symphonique. La Symphonie n°2, d’esprit plutôt joyeux, a été composée durant l’été 1877, alors que la précédente avait pris plus de quinze ans.

Date
mer. 08 avril 2015 - 19h30

Distribution

direction artistique David Grimal

Production

coproduction Opéra de Dijon et Cité de la Musique
l’Ensemble Les Dissonances est en résidence à l’Opéra de Dijon
il est subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication
il reçoit le soutien ponctuel de la Spedidam
il est membre de la Fevis et du Bureau Export
L’Autre Saison reçoit le soutien de la Caisse d’Épargne Île de France.
remerciements aux Amis des Dissonances pour leur actif soutien.

Pratique

durée : 1h45