11 jan.
Université
©Virgile_Laguin

Présentation

Université populaire - Cycle Le Corps

La notion d’excellence recèle une ambivalence : viser le « bien » et/ou viser le « mieux ». Cette ambivalence s’incarne particulièrement dans l’effort physique et dans l’histoire des pratiques corporelles partagée entre gymnastiques, éducation physique et sport. Dans la deuxième partie du XXe siècle, la notion de performance est devenue « culte de
la performance », « perfectibilité infinie ». Dans ce contexte, le sport de haut niveau, par la sophistication de ses moyens techniques et l’intensité de ses pratiques, est un laboratoire de l’amélioration de l’humain.
Mais cet extrême interroge : sur les conséquences physiques et psychologiques des pratiques intensives ; sur le dopage et ses perspectives médicales et éthiques ; sur la précocité croissante et l’exploitation potentielle des enfants champions.

Isabelle Queval est philosophe et enseignante-chercheure à l’université de Paris Descartes (Paris V). Ancienne sportive de haut niveau, elle a publié de nombreux travaux sur le corps, la performance et la santé, dont S’accomplir ou se dépasser. Essai sur le sport contemporain (Gallimard 2004) et Le corps aujourd’hui (Gallimard 2008).

Le sport de haut niveau : l'excellence... jusqu'où ?

Université populaire - Cycle Le Corps

11 jan.
Université
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle Le Corps

La notion d’excellence recèle une ambivalence : viser le « bien » et/ou viser le « mieux ». Cette ambivalence s’incarne particulièrement dans l’effort physique et dans l’histoire des pratiques corporelles partagée entre gymnastiques, éducation physique et sport. Dans la deuxième partie du XXe siècle, la notion de performance est devenue « culte de
la performance », « perfectibilité infinie ». Dans ce contexte, le sport de haut niveau, par la sophistication de ses moyens techniques et l’intensité de ses pratiques, est un laboratoire de l’amélioration de l’humain.
Mais cet extrême interroge : sur les conséquences physiques et psychologiques des pratiques intensives ; sur le dopage et ses perspectives médicales et éthiques ; sur la précocité croissante et l’exploitation potentielle des enfants champions.

Isabelle Queval est philosophe et enseignante-chercheure à l’université de Paris Descartes (Paris V). Ancienne sportive de haut niveau, elle a publié de nombreux travaux sur le corps, la performance et la santé, dont S’accomplir ou se dépasser. Essai sur le sport contemporain (Gallimard 2004) et Le corps aujourd’hui (Gallimard 2008).

Date
lun. 11 janvier 2016 - 18h30

Pratique

(Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines)
Entrée libre