18 nov.
Sciences Po.
Tragédie d'Olivier Dubois
© François Stemmer

Présentation

Université populaire - Cycle le corps

Tragédie, récente création du chorégraphe Olivier Dubois, expose les corps dans une totale nudité. Dans l’écriture en danse contemporaine, l’usage de la nudité (ou la quasi-nudité) s’est «banalisé», répondant au souci d’une certaine authenticité du geste et à la recherche d’une naturalité ou d’une pureté des origines. Pour autant, sa réception par le spectateur ne va pas de soi ; le corps nu déconstruit les «horizons d’attente».

Partant de la mise en scène des corps dans Tragédie, cette conférence vous invite à un dialogue entre le chorégraphe et l’anthropologue autour des paradoxes engendrés par la nudité : en quoi la projection de l’intime construit-elle une indistinction entre privé/public, dedans et dehors ? Comment la nudité interroge-t-elle la pudeur, l'ordinaire, la liberté, le scandale, la provocation ? En quoi permettrait-elle d'atteindre une «vérité», une «authenticité» perdue, une origine ?

Betty Lefèvre est professeure des universités, anthropologue des pratiques corporelles artistiques à l’université de Rouen.
Olivier Dubois est chorégraphe et interprète ; il a été nommé en avril 2013 à la tête du Centre chorégraphique national de Roubaix. Sa pièce Tragédie est accueillie au Volcan en novembre 2013.

Le corps mis à nu

Université populaire - Cycle le corps

18 nov.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle le corps

Tragédie, récente création du chorégraphe Olivier Dubois, expose les corps dans une totale nudité. Dans l’écriture en danse contemporaine, l’usage de la nudité (ou la quasi-nudité) s’est «banalisé», répondant au souci d’une certaine authenticité du geste et à la recherche d’une naturalité ou d’une pureté des origines. Pour autant, sa réception par le spectateur ne va pas de soi ; le corps nu déconstruit les «horizons d’attente».

Partant de la mise en scène des corps dans Tragédie, cette conférence vous invite à un dialogue entre le chorégraphe et l’anthropologue autour des paradoxes engendrés par la nudité : en quoi la projection de l’intime construit-elle une indistinction entre privé/public, dedans et dehors ? Comment la nudité interroge-t-elle la pudeur, l'ordinaire, la liberté, le scandale, la provocation ? En quoi permettrait-elle d'atteindre une «vérité», une «authenticité» perdue, une origine ?

Betty Lefèvre est professeure des universités, anthropologue des pratiques corporelles artistiques à l’université de Rouen.
Olivier Dubois est chorégraphe et interprète ; il a été nommé en avril 2013 à la tête du Centre chorégraphique national de Roubaix. Sa pièce Tragédie est accueillie au Volcan en novembre 2013.

Date
lun. 18 novembre 2013 - 18h30

Pratique

Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines