03 oct.
Université
©Virgile_Laguin

Présentation

Les 10 ans de l'UP - conférence

Internet et citoyenneté : la démocratie du clic ?

Wikileaks, révolutions arabes sur Facebook, pétitions en ligne…
Le Web favorise-t-il de nouveaux types de mouvements sociaux, voire une transformation de nos démocraties ? On serait tenté de
le croire. Internet facilite la circulation des idées, amplifie la diffusion des mouvements de protestation, fait naître de nouvelles formes d’expression et d’engagement citoyen. L’espace public s’en trouve considérablement élargi.
Pour autant, cet activisme sur la Toile permet-il réellement de faciliter la délibération et la prise de décision collective ? Si les technologies numériques donnent plus de pouvoir aux individus, elles ne transforment pas fondamentalement les formes de la compétition politique dans les démocraties représentatives. Peut-être parce que nous avons encore une conception trop étroite de la centralité et de la politique.

Dominique Cardon est professeur de sociologie à Sciences po/Medialab. Ses travaux portent sur les usages d’internet et les transformations de l’espace public numérique. Il a publié La démocratie Internet (Paris, Seuil/La République des idées, 2010), avec Fabien Granjon, Mediactivistes, (Paris, Presses de Sciences po, 2010 -2eéd. enrichie en 2013) et A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l’heure des big data (Paris, Seuil/République des idées, 2015).

Internet et citoyenneté ...

Les 10 ans de l'UP - conférence

03 oct.
Université
Conférence

Présentation

Les 10 ans de l'UP - conférence

Internet et citoyenneté : la démocratie du clic ?

Wikileaks, révolutions arabes sur Facebook, pétitions en ligne…
Le Web favorise-t-il de nouveaux types de mouvements sociaux, voire une transformation de nos démocraties ? On serait tenté de
le croire. Internet facilite la circulation des idées, amplifie la diffusion des mouvements de protestation, fait naître de nouvelles formes d’expression et d’engagement citoyen. L’espace public s’en trouve considérablement élargi.
Pour autant, cet activisme sur la Toile permet-il réellement de faciliter la délibération et la prise de décision collective ? Si les technologies numériques donnent plus de pouvoir aux individus, elles ne transforment pas fondamentalement les formes de la compétition politique dans les démocraties représentatives. Peut-être parce que nous avons encore une conception trop étroite de la centralité et de la politique.

Dominique Cardon est professeur de sociologie à Sciences po/Medialab. Ses travaux portent sur les usages d’internet et les transformations de l’espace public numérique. Il a publié La démocratie Internet (Paris, Seuil/La République des idées, 2010), avec Fabien Granjon, Mediactivistes, (Paris, Presses de Sciences po, 2010 -2eéd. enrichie en 2013) et A quoi rêvent les algorithmes. Nos vies à l’heure des big data (Paris, Seuil/République des idées, 2015).

Date
lun. 03 octobre 2016 - 18h30

Pratique

Université – amphi A5 – UFR Lettres et sciences humaines

Ecoutez les conférences en ligne