26 jan.
Sciences Po.

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

En 1685, Louis XIV envoie à la cour de l’empereur Kangxi des jésuites savants qui fondent la Mission française de Pékin ; au lendemain de la guerre de l’Opium, la monarchie de Juillet signe un premier traité avec la Chine et établit une concession française à Shanghai ; en 1964, le général de Gaulle est le premier des chefs d’Etat occidentaux à reconnaître la République populaire de Chine. Si ces initiatives gouvernementales n’ont pas apporté à la France les résultats politiques et économiques escomptés, elles ont eu en revanche des retombées culturelles considérables de part et d’autre. 

Le mythe toujours vivace en Chine d’une France patrie des arts, du luxe et de la justice, et l’illusion qu’entretient la France de jouir d’un rapport privilégié avec la Chine trouvent leur source dans ces trois siècles de relations franco-chinoises. 

Muriel Détrie est maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université de la Sorbonne Nouvelle. Ses travaux portent notamment sur les récits de voyage, les représentations et les transferts culturels entre la France et la Chine.

France-Chine, du XVIIe au XXe siècle

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

26 jan.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle histoires et histoire - Conférence

En 1685, Louis XIV envoie à la cour de l’empereur Kangxi des jésuites savants qui fondent la Mission française de Pékin ; au lendemain de la guerre de l’Opium, la monarchie de Juillet signe un premier traité avec la Chine et établit une concession française à Shanghai ; en 1964, le général de Gaulle est le premier des chefs d’Etat occidentaux à reconnaître la République populaire de Chine. Si ces initiatives gouvernementales n’ont pas apporté à la France les résultats politiques et économiques escomptés, elles ont eu en revanche des retombées culturelles considérables de part et d’autre. 

Le mythe toujours vivace en Chine d’une France patrie des arts, du luxe et de la justice, et l’illusion qu’entretient la France de jouir d’un rapport privilégié avec la Chine trouvent leur source dans ces trois siècles de relations franco-chinoises. 

Muriel Détrie est maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université de la Sorbonne Nouvelle. Ses travaux portent notamment sur les récits de voyage, les représentations et les transferts culturels entre la France et la Chine.

Date
lun. 26 janvier 2015 - 18h00

Pratique

En partenariat avec Sciences Po.

Campus Europe-Asie de Sciences Po - 77 rue Bellot