02 fév.
Volcan maritime - Le France
Don Quichotte
Don Quichotte
©J-L Fernandez
Don Quichotte
©J-L Fernandez
Don Quichotte
©J-L Fernandez
Don Quichotte
©J-L Fernandez
Don Quichotte
©Jean-Louis Fernandez

Présentation

Dominique Boivin/ Cie Beau Geste

L’idée de faire le Quichotte mûrit depuis longtemps dans la tête de Dominique Boivin. Qui pourrait mieux incarner le pourfendeur de moulin qu’un danseur capable de transformer une pelleteuse en gracieuse partenaire ? Héros et victime de ses obsessions, errant à la recherche de lui-même dans son dédale intérieur, hanté de gros mirages, Don Quichotte habite notre mémoire collective. Inutile donc de redire l’histoire et ses anecdotes : voyons plutôt comment ça danse, un sac d’os pathétique, désuet, humain, et comment ça sait rater sa vie avec superbe et panache !

Dominique Boivin
Directeur artistique, chorégraphe, Dominique Boivin commence la danse avec Carolyn Carlson qu’il poursuit avec Alwin Nikolaïs. A New York, il suit les cours de Merce Cunningham et Douglas Dunn. A la création de la Cie Beau Geste, Dominique mêle interprétation et création chorégraphique et s’aventure dans des modes de représentations multiples qui affirment son goût pour la diversité, la distance et l’humour.

Don Quichotte

Dominique Boivin/ Cie Beau Geste

02 fév.
Volcan maritime - Le France
Durée: 
1h
Tarif C - 17 €, 9 €, 5€
durée: 1h
Danse
Festival Pharenheit

Présentation

Dominique Boivin/ Cie Beau Geste

L’idée de faire le Quichotte mûrit depuis longtemps dans la tête de Dominique Boivin. Qui pourrait mieux incarner le pourfendeur de moulin qu’un danseur capable de transformer une pelleteuse en gracieuse partenaire ? Héros et victime de ses obsessions, errant à la recherche de lui-même dans son dédale intérieur, hanté de gros mirages, Don Quichotte habite notre mémoire collective. Inutile donc de redire l’histoire et ses anecdotes : voyons plutôt comment ça danse, un sac d’os pathétique, désuet, humain, et comment ça sait rater sa vie avec superbe et panache !

Dominique Boivin
Directeur artistique, chorégraphe, Dominique Boivin commence la danse avec Carolyn Carlson qu’il poursuit avec Alwin Nikolaïs. A New York, il suit les cours de Merce Cunningham et Douglas Dunn. A la création de la Cie Beau Geste, Dominique mêle interprétation et création chorégraphique et s’aventure dans des modes de représentations multiples qui affirment son goût pour la diversité, la distance et l’humour.

Date
sam. 02 février 2013 - 21h00

Distribution

Conception Dominique Boivin
Assisté de Christine Erbe
Chorégraphie et interprétation Dominique Boivin
Son François Caffenne
Vidéo Christoph Guillermet
Lumière Eric Lamy
Décor Christine Erbe
Costumes Diana Lemarchand

Production

Coproduction
Beau Geste, Centre National de la Danse - Pantin, le Rayon Vert, scène conventionnée de Saint-Valery-en-Caux, Conseil Général de la Seine-Saint-Denis et Théâtre Louis Aragon, scène conventionnée pour la danse de Tremblay en France.
Aide à la diffusion ODIA – Normandie.

Pratique

festival Pharenheit
durée : 1h