16 nov.
Université
©Virgile_Laguin

Présentation

Université populaire - Cycle Mondes et monde

En 1965, les émeutes de Watts radicalisaient la lutte noire pour les droits civiques. L’année suivante, apparaissait avec le parti des panthères noires l’image frappante de jeunes noirs, filles et garçons, armés pour la défense de la communauté afro-américaine contre l’ultra violence policière. Selon James Baldwin, cette image sut « laver en un jour des siècles d’humiliation ». Cinquante ans plus tard, le choc produit par l’assassinat de Michael Brown, la mobilisation contre une brutalité policière et un racisme institutionnel révélés intacts, sont un nouveau moment historique. Porté, cette fois, par la masse des engagements et des militants locaux, et non plus par de grandes figures charismatiques.
Véritable renaissance du Black Power, ce mouvement populaire d’essence réformiste, réaffirmant la valeur de la « vie des noirs », ne pourrait-il pas, comme il y a cinquante ans, éclairer la voie d’une nouvelle révolution mondiale des comportements et des identités ?

Kathleen Cleaver est professeur de droit à l’Université Emory d’Atlanta (US). Elle a a été membre du bureau central du Black Panther Party, occupant le poste de responsable des relations publiques. Elle en fut aussi l’un des porte-parole les plus connus.
La conférence sera introduite par Tracye Matthews, historienne, directrice associée du Center for the Study of Race, Politics and Culture de l’Université de Chicago.

Black Power et droits civiques

Université populaire - Cycle Mondes et monde

16 nov.
Université
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle Mondes et monde

En 1965, les émeutes de Watts radicalisaient la lutte noire pour les droits civiques. L’année suivante, apparaissait avec le parti des panthères noires l’image frappante de jeunes noirs, filles et garçons, armés pour la défense de la communauté afro-américaine contre l’ultra violence policière. Selon James Baldwin, cette image sut « laver en un jour des siècles d’humiliation ». Cinquante ans plus tard, le choc produit par l’assassinat de Michael Brown, la mobilisation contre une brutalité policière et un racisme institutionnel révélés intacts, sont un nouveau moment historique. Porté, cette fois, par la masse des engagements et des militants locaux, et non plus par de grandes figures charismatiques.
Véritable renaissance du Black Power, ce mouvement populaire d’essence réformiste, réaffirmant la valeur de la « vie des noirs », ne pourrait-il pas, comme il y a cinquante ans, éclairer la voie d’une nouvelle révolution mondiale des comportements et des identités ?

Kathleen Cleaver est professeur de droit à l’Université Emory d’Atlanta (US). Elle a a été membre du bureau central du Black Panther Party, occupant le poste de responsable des relations publiques. Elle en fut aussi l’un des porte-parole les plus connus.
La conférence sera introduite par Tracye Matthews, historienne, directrice associée du Center for the Study of Race, Politics and Culture de l’Université de Chicago.

Date
lun. 16 novembre 2015 - 18h30