25 mar.
Atrium
©DR

Présentation

Université populaire - cycle l'image

Au début du XXe siècle, pour les pionniers de l’art abstrait, la forme géométrique simple (carré, cercle, rectangle…) représente une des voies d’accès à un art nouveau, en rupture avec les représentations traditionnelles de la nature. Au cours des années 1910-1920, Kandinsky, Kupka, Mondrian, entre autres, y ont recours comme élément de base d’un nouveau vocabulaire pictural. Après 1945, le triomphe de l’art abstrait sur la scène internationale semble inéluctable. Mais sa contestation émerge aussi au même moment chez les artistes et les critiques d’art qui craignent de le voir se transformer en un nouvel académisme. Se développe alors, en Europe et en Amérique, un usage critique (et parfois humoristique) des formes géométriques, qui se poursuit au cours des dernières années du XXe siècle et au début du XXIe siècle.

Jean-Paul Ameline, commissaire du parcours «Cercles et Carrés» est conservateur au Centre Pompidou depuis 1985. Chef de service de la
Collection moderne du musée, il coordonne les accrochages dans le secteur moderne depuis 2009.



 

Autour de l’abstraction

Université populaire - cycle l'image

25 mar.
Atrium
Conférence

Présentation

Université populaire - cycle l'image

Au début du XXe siècle, pour les pionniers de l’art abstrait, la forme géométrique simple (carré, cercle, rectangle…) représente une des voies d’accès à un art nouveau, en rupture avec les représentations traditionnelles de la nature. Au cours des années 1910-1920, Kandinsky, Kupka, Mondrian, entre autres, y ont recours comme élément de base d’un nouveau vocabulaire pictural. Après 1945, le triomphe de l’art abstrait sur la scène internationale semble inéluctable. Mais sa contestation émerge aussi au même moment chez les artistes et les critiques d’art qui craignent de le voir se transformer en un nouvel académisme. Se développe alors, en Europe et en Amérique, un usage critique (et parfois humoristique) des formes géométriques, qui se poursuit au cours des dernières années du XXe siècle et au début du XXIe siècle.

Jean-Paul Ameline, commissaire du parcours «Cercles et Carrés» est conservateur au Centre Pompidou depuis 1985. Chef de service de la
Collection moderne du musée, il coordonne les accrochages dans le secteur moderne depuis 2009.



 

Date
lun. 25 mars 2013 - 18h30

Pratique

Cette conférence a lieu en collaboration avec la Ville du Havre, dans le cadre de l’accueil au printemps prochain du Centre Pompidou mobile qui présente le parcours «Cercles et Carrés»