10 fév.
Sciences Po.
.
© Le Miroir - Wikimedia

Présentation

Université populaire - Cycle mondes et monde

Nous portons tous en nous des images de la Grande Guerre, images des poilus, des « Tommies », des tranchées, des paysages détruits, des ruines… D’où nous viennent ces images devenues partie intégrante de notre culture et imaginaire collectif ? Les photos de famille y ont contribué mais l’immense iconographie de la première guerre, au moins en ce qui concerne la Grande-Bretagne, doit avant tout son existence à une opération de mécénat public et privé qui organisa la représentation de la guerre, la création et la diffusion d’un récit intégré, compris, partagé et repris par le plus grand nombre de citoyens.
Ce récit visuel de la « der des ders », commencé en 1914 et constamment enrichi, reste enraciné dans la culture visuelle de notre époque et est présent dans les choix d’aménagement des lieux de mémoire, dans les bandes dessinées et dans les créations photographiques.

Claire Bowen est maître de conférences en études anglophones à l’université du Havre. Sa recherche porte sur la représentation en image fixe de la guerre, de son environnement et de ses effets, du XIXe au XXIe siècle.

14-18 : une guerre en images

Université populaire - Cycle mondes et monde

10 fév.
Sciences Po.
Entrée libre
Université populaire

Présentation

Université populaire - Cycle mondes et monde

Nous portons tous en nous des images de la Grande Guerre, images des poilus, des « Tommies », des tranchées, des paysages détruits, des ruines… D’où nous viennent ces images devenues partie intégrante de notre culture et imaginaire collectif ? Les photos de famille y ont contribué mais l’immense iconographie de la première guerre, au moins en ce qui concerne la Grande-Bretagne, doit avant tout son existence à une opération de mécénat public et privé qui organisa la représentation de la guerre, la création et la diffusion d’un récit intégré, compris, partagé et repris par le plus grand nombre de citoyens.
Ce récit visuel de la « der des ders », commencé en 1914 et constamment enrichi, reste enraciné dans la culture visuelle de notre époque et est présent dans les choix d’aménagement des lieux de mémoire, dans les bandes dessinées et dans les créations photographiques.

Claire Bowen est maître de conférences en études anglophones à l’université du Havre. Sa recherche porte sur la représentation en image fixe de la guerre, de son environnement et de ses effets, du XIXe au XXIe siècle.

Date
lun. 10 février 2014 - 18h30

Pratique

Université – amphi A6 – UFR Lettres et sciences humaines