29 → 30 nov
Le Volcan - Grande salle
Les Gardiennes
© Luc Jennepin

Présentation

La guerre des deux mondes

Nasser Djemaï, accueilli au Volcan en 2022 avec Les Héritiers, écrit et met en scène un théâtre actuel, qui questionne à travers des trajectoires intimes les endroits de friction de notre civilisation. Il situe ce nouvel opus chez Rose, au moment où tout bascule : Victoria, sa fille, vient organiser son départ dans une institution médicalisée, réduisant ainsi à néant tout l’écosystème qui l’entoure.

Car l’appartement de Rose est un véritable moulin, rythmé par les allées et venues des Gardiennes, trois femmes âgées de 75 à 80 ans, qui veillent sur elle et sur son indépendance. Ensemble, elles ont construit une redoutable organisation pour assurer leur survie et celle de leur amie : les petites débrouilles du quotidien qui aident à tuer l’ennui, faire les courses, résister au froid et aux canicules… et toutes les stratégies déployées chaque jour pour échapper à l’impitoyable modernité qui ne leur laisse aucune place.

Avec l’arrivée intempestive de Victoria, adaptée aux codes d’une société qui accélère sans cesse, ce sont deux mondes qui entrent en collision de plein fouet. Les Gardiennes, prenant des allures de sorcières, organisent la résistance, prêtes à tous les combats pour ne pas laisser partir leur amie.

Un conte initiatique et poétique au cœur de cette petite tribu de femmes âgées, qui croient encore à la possibilité d’une utopie au coin de la rue.

Les Gardiennes

Nasser Djemaï

29 → 30 nov
Le Volcan - Grande salle
à partir de 14 ans
Durée: 
1h45
Tarif C - 5€ à 18€
durée: 1h45
Théâtre
Coproduction
Création 2022

Présentation

La guerre des deux mondes

Nasser Djemaï, accueilli au Volcan en 2022 avec Les Héritiers, écrit et met en scène un théâtre actuel, qui questionne à travers des trajectoires intimes les endroits de friction de notre civilisation. Il situe ce nouvel opus chez Rose, au moment où tout bascule : Victoria, sa fille, vient organiser son départ dans une institution médicalisée, réduisant ainsi à néant tout l’écosystème qui l’entoure.

Car l’appartement de Rose est un véritable moulin, rythmé par les allées et venues des Gardiennes, trois femmes âgées de 75 à 80 ans, qui veillent sur elle et sur son indépendance. Ensemble, elles ont construit une redoutable organisation pour assurer leur survie et celle de leur amie : les petites débrouilles du quotidien qui aident à tuer l’ennui, faire les courses, résister au froid et aux canicules… et toutes les stratégies déployées chaque jour pour échapper à l’impitoyable modernité qui ne leur laisse aucune place.

Avec l’arrivée intempestive de Victoria, adaptée aux codes d’une société qui accélère sans cesse, ce sont deux mondes qui entrent en collision de plein fouet. Les Gardiennes, prenant des allures de sorcières, organisent la résistance, prêtes à tous les combats pour ne pas laisser partir leur amie.

Un conte initiatique et poétique au cœur de cette petite tribu de femmes âgées, qui croient encore à la possibilité d’une utopie au coin de la rue.

Distribution

Texte et mise en scène : Nasser Djemaï
Assistanat à la mise en scène : Rachid Zanouda
Dramaturgie : Marilyn Mattéï
Regard extérieur : Mariette Navarro
Scénographie et costumes : Claudia Jenatsch
Lumière : Laurent Schneegans
Son : Frédéric Minière
Vidéo : Nathalie Cabrol
Maquillage : Cécile Kretschmar
Régie générale : Lellia Chimento
Interprétation : Coco Felgeirolles, Martine Harmel, Sophie Rodrigues, Chantal Trichet et Laurence Vielle

Le texte de la pièce est publié aux éditions Actes Sud-Papiers.

Production

Production : Théâtre des Quartiers d’Ivry, centre dramatique national du Val-de-Marne.
Coproduction : Maison de la Culture de Bourges ; Théâtre de Sartrouville et des Yvelines, centre dramatique national ; Théâtre de l’Union, centre dramatique national du Limousin ; Le Volcan, scène nationale du Havre ; TNP, Théâtre National Populaire, Villeurbanne ; Centre dramatique national de Normandie-Rouen ; Châteauvallon-Liberté, scène nationale de Toulon ; Fontenay-en-Scènes, Fontenay-sous-Bois ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg.

Avec le soutien de la MC2, scène nationale de Grenoble.