12 oct.
Université - Amphi Jules Durand - UFR Lettres et sciences humaines
Les racines de la colère
Vincent Jarousseau

Présentation

De 2016 à 2018, le photographe Vincent Jarousseau a passé deux ans à Denain auprès des habitants de cette ancienne cité minière et industrielle devenue l’une des villes les plus pauvres de France. Son travail documentaire met à mal les clichés sur les "pauvres" qui ne seraient pas assez mobiles, ne sauraient "traverser la rue" alors qu’ils occupent les emplois nécessitant la plus grande mobilité quotidienne. En 2019, le photographe accompagne des femmes aides à domicile, assistantes maternelles, aides-soignantes, infirmières… les "Femmes du lien", cet "autre monde populaire" au féminin, longtemps occulté des représentations. 
Vincent Jarousseau est invité à débattre avec le sociologue Camille Peugny. Cette rencontre sera animée par Alain Frilet.

VINCENT JAROUSSEAU est diplômé d’histoire et d’histoire de l’art. Les Racines de la colère est son deuxième ouvrage paru sous forme de roman-photo après L’Illusion nationale, reportage au long cours sur les villes gérées par le Front national. Ses photos sont publiées dans la presse nationale et internationale.

CAMILLE PEUGNY est professeur de sociologie à l’université Versailles-Saint-Quentin. Ses recherches portent sur le déclassement, la reproduction sociale, la mobilité sociale.

ALAIN FRILET dirige "Parole de photographes". Il a été journaliste pour Géo et Libération, puis directeur éditorial des agences photo Magnum et Gamma.

 

Exposition Les racines de la colère jusqu’au 26 septembre 2020
Bibliothèque universitaire du Havre

Les racines de la colère

avec Vincent Jarousseau, Camille Peugny, Alain Frilet

12 oct.
Université Le Havre Normandie, Rue Philippe Lebon, Le Havre
Entrée libre sans réservation
durée: 1h30
Table ronde

Présentation

De 2016 à 2018, le photographe Vincent Jarousseau a passé deux ans à Denain auprès des habitants de cette ancienne cité minière et industrielle devenue l’une des villes les plus pauvres de France. Son travail documentaire met à mal les clichés sur les "pauvres" qui ne seraient pas assez mobiles, ne sauraient "traverser la rue" alors qu’ils occupent les emplois nécessitant la plus grande mobilité quotidienne. En 2019, le photographe accompagne des femmes aides à domicile, assistantes maternelles, aides-soignantes, infirmières… les "Femmes du lien", cet "autre monde populaire" au féminin, longtemps occulté des représentations. 
Vincent Jarousseau est invité à débattre avec le sociologue Camille Peugny. Cette rencontre sera animée par Alain Frilet.

VINCENT JAROUSSEAU est diplômé d’histoire et d’histoire de l’art. Les Racines de la colère est son deuxième ouvrage paru sous forme de roman-photo après L’Illusion nationale, reportage au long cours sur les villes gérées par le Front national. Ses photos sont publiées dans la presse nationale et internationale.

CAMILLE PEUGNY est professeur de sociologie à l’université Versailles-Saint-Quentin. Ses recherches portent sur le déclassement, la reproduction sociale, la mobilité sociale.

ALAIN FRILET dirige "Parole de photographes". Il a été journaliste pour Géo et Libération, puis directeur éditorial des agences photo Magnum et Gamma.

 

Exposition Les racines de la colère jusqu’au 26 septembre 2020
Bibliothèque universitaire du Havre

Date
lun 12 oct - 18h00