25 fév.
Université
Université populaire - Du champ à l'assiette
DR

Présentation

Des pionniers se sont succédé au XXe siècle pour proposer une agriculture respectueuse du vivant. Depuis la reconnaissance officielle de l’agriculture biologique dans les années 80, la question des semences "bio" n’a pas encore été vraiment résolue. Des chercheurs font équipe aujourd’hui avec les réseaux paysans en France et en Europe pour stimuler le retour de la diversité du sol à l’assiette, et faire renaître les semences paysannes à partir de variétés anciennes ou d’espèces oubliées, plus adaptées aux spécificités des terroirs et aux caprices du climat.

Car cette diversité dans le sol, dans les populations végétales, dans l’alimentation, est la condition d’une bonne santé de tous les êtres vivants liés entre eux dans la chaîne alimentaire. Des communautés paysannes solidaires et innovantes travaillent à la maintenir comme un bien commun, seulement échangeable, et libre de tout droit.
 

Véronique Chable est docteur en génétique végétale et agronomie, ingénieur de recherche à l’UMR BAGAP (Biodiversité, Agroécologie et Aménagement du Paysage) de l'INRA-Rennes. Elle coordonne des projets européens depuis 2007, avec une approche multi-acteurs et transdisciplinaire, pour enrichir la diversité et la résilience des agroécosystèmes.

Du champ à l'assiette : plaidoyer pour la diversité

avec Véronique Chable

25 fév.
Rue Philippe Lebon, Le Havre
Gratuit
durée: 1h30
Conférence

Présentation

Des pionniers se sont succédé au XXe siècle pour proposer une agriculture respectueuse du vivant. Depuis la reconnaissance officielle de l’agriculture biologique dans les années 80, la question des semences "bio" n’a pas encore été vraiment résolue. Des chercheurs font équipe aujourd’hui avec les réseaux paysans en France et en Europe pour stimuler le retour de la diversité du sol à l’assiette, et faire renaître les semences paysannes à partir de variétés anciennes ou d’espèces oubliées, plus adaptées aux spécificités des terroirs et aux caprices du climat.

Car cette diversité dans le sol, dans les populations végétales, dans l’alimentation, est la condition d’une bonne santé de tous les êtres vivants liés entre eux dans la chaîne alimentaire. Des communautés paysannes solidaires et innovantes travaillent à la maintenir comme un bien commun, seulement échangeable, et libre de tout droit.
 

Véronique Chable est docteur en génétique végétale et agronomie, ingénieur de recherche à l’UMR BAGAP (Biodiversité, Agroécologie et Aménagement du Paysage) de l'INRA-Rennes. Elle coordonne des projets européens depuis 2007, avec une approche multi-acteurs et transdisciplinaire, pour enrichir la diversité et la résilience des agroécosystèmes.

Date
lun. 25 février 2019 - 18h00

Pratique

Entrée libre
Université - amphi A5 Jules Durand - UFR Lettres et sciences humaines